Musculation > Communauté > Actualité > Après le synthol : l’huile de coco !

Un bodybuilder frôle l’amputation à cause d’injections d’huile de coco

bodybuilder-injection-huile-coco

Le bodybuilding ou culturisme est un sport qui demande beaucoup de patience. Un bodybuilder amateur qui voulait afficher un physique plus volumineux et dessiné n’en avait manifestement pas assez.

Un jeune anglais de 25 ans a tout simplement essayé de faire gonfler ses muscles des bras en s’injectant de l’huile de noix de coco. Bien que l’huile de coco possède de nombreux avantages en raison de la présence de TCM, l’injection directe dans les muscles est potentiellement très dangereuse, tout comme le synthol.

Suite aux injections d’huile de coco, le culturisme a développé des kystes à l’intérieur de ses muscles, et parce qu’il utilisait également des stéroïdes, il a fini par rompre un tendon d’un de ses triceps 1.

Le jeune homme s’est rendu chez son médecin à cause de son arrachement tendineux et parce qu’il avait du mal à bouger son bras depuis plusieurs mois. Il a dit à son médecin qu’il avait commencé la musculation quatre ans plus tôt, et qu’il s’entraînait trois fois par semaine.

Une échographie a révélé la rupture rare du tendon qui relie le triceps brachial au coude.

L’échographie a également permis de découvrir de multiples kystes à l’intérieur des muscles de ses bras.

À partir de ces constatations, les médecins ont soupçonné que ce bodybuilder s’injectait des substances dans son bras. Quand il a été interrogé à ce sujet, le patient a admis qu’il s’était injecté de l’huile de noix de coco dans ses muscles des bras pour augmenter leur taille et leur définition.

Bien que les stéroïdes anabolisants soient les substances les plus connues que les bodybuilders s’injectent pour faire grossir leurs muscles, ils ont aussi parfois recourt à d’autres substances, y compris les huiles naturelles (comme l’huile de sésame) pour rendre leurs muscles visiblement plus volumineux.

Les huiles naturelles sont moins chères que les stéroïdes anabolisants, ce qui peut être une option attrayante, en particulier pour les culturistes amateurs. Dans une affaire antérieure, un bodybuilder en Allemagne s’était injecté de l’huile de graines de sésame dans ses muscles pour les mêmes raisons 2. Après de nombreuses opérations, il garda des cicatrices et des déformations irréversibles ainsi que des douleurs importantes à vie avec l’impossibilité de pratiquer la musculation.

Un examen des antécédents médicaux du jeune homme de 25 ans a révélé qu’il avait aussi expérimenté plusieurs autres substances pour faire grossir ses muscles. Par exemple, il avait utilisé de l’insuline sans ordonnance, qui lui a provoqué plusieurs malaises hypoglycémiques. Il s’est également injecté lui-même de la vitamine B12, ce qui a donné lieu à une infection bactérienne. Et l’utilisation de stéroïdes anabolisants, a développé de la glande mammaire ainsi que des tumeurs au foie.

Après son opération de réparation du tendon, le jeune homme a affirmé qu’il continuerai à avoir recours à des produits dopants illégaux, en dépit des risques et des problèmes qu’il a déjà connus, dans le but d’avoir un corps d’Apollon.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)