Le synthol pour être plus musclé ?

synthol

Un produit capable de transformer instantanément vos muscles ? Certes vous ne serez peut-être pas encore le futur prétendant à M. Olympia, mais quand même, ces quelques centimètres de plus pourraient bien vous faire rêver. Pour les internautes avertis, ce produit semble bien exister, il s’agit du Synthol ou plutôt du produit ainsi initialement nommé par son inventeur Chris Clark. Toutefois avant de vous précipiter il est bon que vous soyez bien informé, car une fois de plus… et vous le savez certainement par expérience, les produits miracles sont souvent des arnaques !

Qu’est-ce que le Synthol ?

Il s’agit d’une solution huileuse (mélange d’acides gras, lidocaïne et alcool) injectée directement dans le muscle. Cette solution a pour effet d’augmenter en « apparence » le muscle, car vous l’avez bien compris, cette prise rapide de volume n’a rien à voir avec ce qui peut être acquis avec l’entraînement. L’effet recherché par Chris Clark était bien de donner cette apparence instantanée de volume musculaire. Ces travaux lui ont permis de mettre cette substance au point, substance qu’il avait initialement nommée synthol avant de se rendre compte que ce nom existait déjà et qu’un produit bien connu (malheureusement pas assez pour certains, comme vous pourrez vous en rendre compte un peu plus loin)… qui comme le dit la pub : « fait du bien là où ça fait mal », bref le synthol, le vrai, connu depuis des décennies.

Chris Clark a donc dû changer le nom pour le rebaptiser « Synthesize » et finalement le commercialiser sous le nom de « Pump’n pose ». Fabriqué initialement en Allemagne le produit était distribué au USA par le firme Genapharms.

Bien entendu Chris Clark est le premier à reconnaître que quelqu’un qui possède un 30 cm de tour de bras ne peut pas s’attendre à se retrouver avec un bon 50. On aurait pu s’en douter, mais cette précision venant du concepteur lui-même donne un peu plus de sérieux au débat.

romario-dos-santos

Effets du synthol

Maintenant ce qu’il faut savoir c’est que malgré les promesses alléchantes de gains instantanés, ou plutôt d’apparence de gains spectaculaires instantanés, il faut bien reconnaître que cette pratique est plus proche de la chirurgie esthétique que de celle du bodybuilding. C’est vrai, il y a des résultats, mais voyons cela d’un peu plus près.

Dans le meilleur des cas une inflammation locale permet de rapidement constater une augmentation de volume, mais cela c’est dans le meilleur des cas. Certains évidemment ont essayé et jurent qu’ils ne recommenceront pas, pour ne citer que ce pro, dont nous tairons le nom, et qui a constaté après injection du produit dans ses mollets qu’il jugeait trop minces, une forte augmentation du volume de ses chevilles (des chevilles plus grosses que les mollets cela ne fait pas sérieux!) l’obligeant même à renoncer à la compétition à laquelle il envisageait de participer. Récemment, il y a eu aussi ce jeune brésilien, Romario dos Santos Alves, qui a failli se faire amputer d’un bras à cause du synthol.

Donc premier problème le produit peut « légèrement » se déplacer, et il n’a pas besoin d’aller bien loin pour que tout cela se transforme en catastrophe. En plus la dilatation musculaire est souvent inégale, ce qui donne un côté bizarre, bosselé, inégal, certainement pas recherché, mais qu’il faudra bien assumer. On peut également ajouter les disproportions incroyables qui peuvent être provoquées. Et franchement, sérieusement, sans proportions peut-on vraiment parler de bodybuilding ?

Ce qui est sûr c’est que le Synthol ou plutôt le Synthesize ne fait vraiment rien pour l’esthétique, car non seulement il éclipse les proportions en créant des disproportions ou des formes bizarres mais en plus il efface aussi bien entendu, toute définition musculaire.

Synthol : ça fait du mal là où ça allait bien

Malheureusement ce n’est pas tout. Certains, peut-être en surfant sur le net, ont pu connaître très rapidement l’existence d’un tel produit, avant même qu’il change de nom. En lisant Synthol, ils ne se sont hélas pas posé trop de questions et ce sont dit, que s’il s’agissait de Synthol alors pas de problème, ils connaissaient déjà. Hé oui, certains ont été jusqu’à s’injecter du Synthol, le vrai, celui que nous connaissons tous et disponible même dans les grandes surfaces. Résultat : muscles tuméfiés et douleurs insoutenables. Cela paraît incroyable quand on sait qu’il s’agit s’athlètes expérimentés qui conseillent souvent les autres et peuvent même de temps en temps publier des articles. En connaissant la composition du Synthol ils auraient toutefois pu se poser quelques questions, mais on peut y voir la dangereuse limite de leurs connaissances et le peu de valeur qu’ils accordent à l’essentiel du bodybuilding… l’entraînement.

Remarquez, tout cela devrait nous réconforter, car la morale est respectée. Finalement rien ne peut égaler ce qui est acquis avec la volonté, le courage, la persévérance, bref les vraies valeurs qui se retrouvent dans l’entraînement. Certainement que le Pump’n pose trouvera des adeptes chez les culturistes de plage, mais pas parmi les vrais pratiquants du culturisme.

Sur YouTube

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)