Anatomie des muscles mollets

anatomie-muscle-mollets

Les muscles du mollet sont disposés en deux plans. Le premier, un plan profond avec les muscles poplité, fléchisseurs communs des orteils, jambiers postérieurs et le fléchisseurs propre du gros orteil. Le second plan (superficiel) est constitué de trois muscles : le soléaire, les jumeaux et le triceps sural.

Le muscle soléaire

Il s’insère sur le tier moyen du bord interne du tibia, sur le versant inférieur de la ligne oblique, sur une surface triangulaire au sommet inférieur de la face postérieure de la tête du péroné et sur le tiers supérieur de la face postérieure. Entre ces insertions tibiales et péronières, est tendue une arcade fibreuse résistante.

Les gastrocnémien (jumeaux)

Ils forment le relief superficiel des mollets. Le jumeau interne s’insère sur les tubercules sus-condyliens du fémur. Le jumeau externe s’insère par un tendon fixe en arrière des tubercules condyliens latéraux.

Ces trois muscles (avec le soléaire) se réunissent pour former le tendon d’Achille qui se fixe sur la face postéro-inférieure du calcanéum, séparé de l’os par une bourse séreuse.

Le triceps sural

C’est un muscle puissant correspondant à un système de levier du deuxième type (ou levier de force). Il est extenseur du pied sur la jambe (flexion plantaire), et c’est là son rôle principal. Il est également adducteur et rotateur interne du pied.

Le triceps sural intervient dans la station debout, pour maintenir le talon sur le sol, particulièrement dans l’élévation sur la pointe des pieds. Il intervient également dans la marche en produisant l’extension du pied et la propulsion.

Par les jumeaux qui s’insèrent sur le tibia, il est également fléchisseur de la jambe sur la cuisse. Ce type de levier est caractérisé par le fait que la résistance se trouve entre la puissance (force de traction du muscle) et le point d’appui.

Ce système de levier, rare dans le corps humain, est adapté pour développer une grande force. Ceci se vérifie avec les charges qu’il est possible de manipuler lors des mouvements d’élévation sur les pointes de pieds.

Articles pour les curieux(euse)