Pourquoi le zinc est indispensable pour prendre du muscle ?

zinc-aliments

En matière d’hormone anabolisante, tu connais sans doute l’hormone de croissance et l’insuline, mais la reine des hormones anabolisantes c’est la testostérone. En effet, la première fonction de l’insuline est de réguler la glycémie. Comparativement, sa fonction anabolisante est faible. L’hormone de croissance, qui offre un puissant effet de développement sur les tissues osseux et pancréatique, ne peut quant à elle jouer un rôle anabolisant très important car elle est trop occupée à d’autres tâches.

La testostérone est donc la principale hormone anabolisante : aucune autre hormone ne peut rivaliser avec elle sur ce plan. Nous avons vu dans un cet article qu’il est possible d’augmenter la testostérone naturellement grâce à l’alimentation.

Ce qu’il faut savoir, c’est que même avec la meilleure alimentation possible, il existe un oligo-élément indispensable pour que le corps fabrique de la testostérone : c’est le zinc. Nous verrons donc dans ce dossier quel est le rôle et l’importance de prendre du zinc en complément alimentaire pour fabriquer plus de testostérone.

Quel est le rôle du zinc ?

Le rôle du zinc dans le processus de croissance est connu depuis de nombreuses années et les scientifiques connaissent aujourd’hui la relation entre le zinc et la l’augmentation de la testostérone.

Ce minéral participe à plus de 70 actions métaboliques de premier plan. Il s’avère particulièrement indispensable à la composition d’importantes protéines tissulaires et il est indispensable pour la synthèse et la réparation de l’ADN et de l’ARN (substance qui contrôle la croissance et le développement), la maturation sexuelle, la cicatrisation des blessures et la santé de la peau, des cheveux et des ongles. Des chercheurs ont trouvé que dans un groupe d’enfants apparemment en bonne santé, 8 % présentaient des symptômes de carence en zinc, occasionnant un développement plus lent que la normale.

Pourquoi le zinc est-il important ?

L’entraînement peut occasionner des pertes en zinc, et comme les capacités de stockages du corps sont faibles, à cause d’un apport insuffisant et/ou d’un entraînement intensif, les difficultés à maintenir l’équilibre peuvent apparaître fréquemment.

Les symptômes d’une carence en zinc

La carence se manifeste sous divers symptômes : arrêt de la croissance, perte d’appétit, changements au niveau de la peau et baisse du goût. Certains symptômes (comme la perte d’appétit) surviennent relativement tôt. Les enfants ayant une forte activité de développement constituent une catégorie à risque.

Le lien entre le zinc et la testostérone

Si tout cela ne suffit pas à attirer ton attention sur l’importance du zinc, alors les découvertes scientifiques qui mettent en évidence la relation existante entre le zinc et la testostérone te convaincront certainement. Depuis des années, les scientifiques savent que la présence du zinc et de la testostérone sont liées, mais on n’avait pu étudier cette relation que chez des patients atteints de certaines maladies. Toutefois, une étude vient renforcer ces données sur la supplémentation en zinc et l’augmentation du taux de testostérone dans le plasma et le sperme, chez des hommes en bonne santé.

Dans une étude, les chercheurs ont simplement carencé des jeunes hommes en zinc en contrôlant leur régime (avec une alimentation pauvre en zinc) et ont étudié leur métabolisme. Le résultat ? Les participants ont tous eu une diminution significative de la testostérone sérique.

Ton taux de testostérone et donc, ton aptitude à fabriquer du muscle, peuvent décroître rapidement et de manière importante si tu ne consommes pas assez de zinc.

Quels sont les besoins recommandés ?

Le « Food and Nutrition Board » américain (une sorte d’ANSM français) a estimé les besoins quotidiens minimum en zinc à 11 mg pour l’homme adulte et à 8 mg pour la femme.

Au niveau des doses maximales de zinc, elles sont de 34 mg par jour pour un adolescent et de 40 mg par jour pour un adulte.

Quels aliments contiennent le plus de zinc ?

Le plus connu des aliments riche en zinc est sans doute l’huître : 100 g d’huître contient près de 39,30 mg de zinc !

Loin derrière on retrouve dans aliments comme :

  • Le germe de blé (16,7 mg pour 100 g)
  • La viande bœuf (9,25 mg pour 100 g)
  • La viande de porc (3,5 mg pour 100 g)
  • Les haricots blancs (3,5 mg pour 100 g)
  • La viande de poulet (3 mg pour 100 g)

Quels sont les effets secondaires ?

Qu’est-ce que tout cela signifie pour toi, sportif, athlète ou bodybuilder qui tente de tirer le meilleur parti de l’entraînement ? Faut-il acheter du zinc et en avaler d’énormes quantités pour être sûr de mettre toutes les chances de son côté ? Certainement pas. Les mégadoses de zinc ne sont pas sans danger.

Une dose de 500 mg peut entraîner des réactions toxiques et parmi les risques encourus, on retiendra l’élévation du taux de cholestérol1 ou des douleurs à l’estomac et diarrhée2. Le zinc et d’autres minéraux tels que le cuivre et le fer sont liés. Et comme l’ont montré de nombreux études, l’excès de zinc peut aussi provoquer une anémie à cause d’une carence en fer qui se crée.

Références

  1. Zinc lowers high-density lipoprotein-cholesterol levels.
  2. Zinc for the treatment of the common cold: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials.