Les bienfaits de la vitamine e

vitamine-e

Cette antioxydant protège tout particulièrement les graisses polyinsaturées et les tissus organiques. Il prolonge également la vie des globules rouges et est nécessaire à la bonne utilisation de l’oxygène par les muscles. La vitamine E que l’on retrouve en grande quantité dans les germes de blé assure un rôle de protections (comme la vitamine A), contre la dégradation provoquée par l’oxydation au sein de l’organisme.

Le rôle de protection de la vitamine E

La vitamine E est dans le monde des vitamines, la vitamine à tout faire. Vous connaissez ses propriétés en tant qu’antioxydant et sa capacité pour lutter contre les maladies cardiaques, mais de nouvelles preuves concernant cette vitamine semble intéresser les pratiquants de la musculation. La recherche indique que la vitamine E joue un rôle important pour protéger les muscles. Une fois de plus, les scientifiques se sont tournés vers des « volontaires » rongeurs en guise de cobayes. Les rats de l’étude dont les membres étaient immobilisés, semblaient perdre moins de muscle quand on leur donnait de la vitamine E. Cela reviendrait à vous mettre un plâtre au bras ou une jambe et prendre un supplément de vitamine E pour prévenir la fonte musculaire. Bien sûr vous perdez un peu de muscle, mais pourquoi ne pas ralentir ce phénomène ? Mais alors, qu’arrive-t-il si vous n’êtes pas immobilisé et que vous vous entraînez…

formule-chimique-vitamine-e

Vitamine E et musculation

Est-ce que la vitamine E peut influencer votre réponse musculaire ? En fait, oui ! Dans une étude réalisée par la Penn State University à University park, 40 hommes bien entraînés ont été divisés en deux groupes : il fut donné au premier groupe 800 UI de vitamine E une fois par jour pendant deux semaines, alors qu’il ne fut donné au groupe de contrôle qu’une pilule à base de cellulose en guise de placebo. Ces cobayes humains ont ensuite effectué certains exercices typiques de musculation, tels que le développé couché, le développé pour les épaules, les élévations pour les mollets, la presse à cuisse, le rowing, le curl pour les biceps et le squat.

La créatine kinase (CK) marqueur indiquant les lésions au niveau de la fibre musculaire, est connu pour augmenter après une séance d’entraînement intense ou inhabituelle. Dans cette étude, les taux de CK ont augmenté de façon significative dans les deux groupes au bout de 24 et 48 heures; toutefois, l’augmentation était moins importante dans le groupe vitamine E que dans le groupe placebo. Essentiellement, cela signifie que le degré de blessure causé par le fait de soulever de lourdes charges était beaucoup moins important dans le groupe vitamine E que le dans le groupe placebo.

Son rôle antioxydant

Le malondialdéhyde plasmique (MDA), indicateur des réactions chimiques entre les radicaux libres et les membranes cellulaires, était plus élevé dans les deux groupes, mais les taux de MDA sont restés beaucoup plus élevés pendant une plus longue période dans le groupe placebo. Ainsi, la vitamine E a prouvé ses puissantes propriétés d’antioxydants. Le résultat final est donc : prenez cette vitamine E et prenez-la avec plaisir ! Ces gélules pleines d’huile semblent diminuer l’importance des lésions au niveau de la fibre musculaire qui se produit lorsque vous vous entraînez et ses propriétés en tant qu’antioxydant vous aident à lutter contre les radicaux libres.

La carence en vitamine E peut entraîner une grande variété de symptômes, parce que son rôle physiologique est de protéger les acides gras polyinsaturés et les substances lipidiques de l’oxydation. La vitamine E réduit aussi le besoin d’oxygène de l’organisme, en évitant le gâchis de l’oxydation de certaines vitamines. Les membranes cellulaires étant composées de lipides sensibles à l’oxydation, la vitamine E protège ces membranes de la destruction.

Dose recommandée : 400 à 800 UI/jour qui peuvent être réparties en deux doses.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)