Les tirages verticaux

tirage-vertical

Ce mouvement est très apprécié par les pratiquants de la musculation pour élargir le haut du dos et pour renforcer les muscles de cette région. En travaillant en amplitude complète, on obtient également une meilleure définition de tous les muscles sollicités.

Le tirage devant

Cet exercice est très apprécié par les pratiquants de la musculation pour élargir le haut du dos et pour renforcer les muscles de cette région. En travaillant en amplitude complète, on obtient également une meilleure définition de tous les muscles sollicités.

Exécution

  • Asseyez-vous sur l’appareil de façon à ce que la barre soit directement au-dessus de votre tête et devant votre corps. Les pieds bien à plat au sol, réglez la machine de façon à ce que les supports soient calés sur vos cuisses.
  • Saisissez les parties courbes aux extrémités de la barre, paumes des mains vers l’avant. Votre dos devra être droit, vos bras seront complètement tendus et vos épaules relevées pour former un grand « Y ». Si vous devez vous lever pour prendre la barre, pensez à la saisir avant de vous asseoir et de commencer.
  • Gardez le buste droit et vertical en contractant les muscles lombaires.
  • Pour démarrer le mouvement, inspirez légèrement plus que la normale et bloquez votre respiration. Serrez vos omoplates et tirez vers le bas avec vos bras, le mouvement partant des coudes. Tirez la barre directement vers le bas devant votre tête et jusqu’à la hauteur des épaules.
  • Lors de la descente, gardez les coudes en arrière, pointés vers l’extérieur et dans le même plan que votre buste. Expirez en fin de mouvement et maintenez la position basse pendant 1 à 2 secondes avec de revenir à la position de départ en contrôlant la barre.
  • Marquez une pause brève pour bien ressentir l’étirement en haut et recommencez. Assurez-vous que vos bras sont complètement tendus avant et commencez la répétition suivante.
tirage-vertical-devant

Conseils d’entraînement

  • Au début du tirage vers le bas, les bras seront complètement tendus et les épaules relevées. Cela permet d’obtenir une amplitude complète et un développement optimal de la partie supérieure du grand dorsal.
  • Pour développer complètement la partie haute des dorsaux, utilisez une prise large, c’est-à-dire supérieure d’environ 25 cm à la largeur de vos épaules. Une prise étroite sollicite plus la partie inférieure des dorsaux.
  • Gardez tout le temps le buste droit pour obtenir une tension complète de la partie supérieure des dorsaux. Si vous vous penchez en arrière en tirant la barre, vous sollicitez plus les muscles de l’arrière des épaules ainsi que la partie inférieure des dorsaux.
  • Bloquez la respiration lors du tirage aide à stabiliser le buste et à créer une base solide à partir de laquelle les muscles peuvent tirer avec efficacité. Cela rend l’exercice moins dangereux et plus efficace.
  • Pensez à serrer les épaules au début du mouvement, puis tirez vers le bas avec les coudes pour solliciter le haut et le bas des dorsaux au maximum.
  • Amenez la barre vers les épaules ou le haut des pectoraux.
  • N’utilisez une prise en supination (paumes des mains vers vous) que si vous voulez accentuer l’action du biceps (ou autres fléchisseurs du coude) et la partie intérieure des dorsaux. Avec une prise large en pronation, le biceps et les autres fléchisseurs agissent pour stabiliser les coudes et non pas pour descendre la barre.

Principaux muscles sollicités

Au niveau de l’articulation de l’épaule, la partie supérieure du grand dorsal, la partie inférieure du grand pectoral et le grand rond jouent un rôle important. Le grand dorsal est un muscle volumineux qui recouvre les parties latérales en haut du dos, de l’épaule jusqu’à la colonne vertébrale et jusqu’à la partie supérieure de l’os iliaque. Les fibres musculaires de la partie supérieure sont plus horizontales et celles de la partie inférieure plus verticales. Muscle volumineux de la poitrine, le grand pectoral a deux faisceaux distincts. Cet exercice implique seulement le faisceau inférieur (sternal), dans lequel les fibres sont pratiquement disposées horizontalement. Le grand rond est un muscle de forme arrondie situé sur la partie latérale et supérieure du dos. Au niveau de la ceinture scapulaire, le rhomboïde et le petit pectoral agissent sur l’omoplate. On ne peut voir ni le rhomboïde, muscle assez important, situé sous la partie moyenne du trapèze, ni le petit pectoral, situé sous le grand pectoral.

Le tirage nuque

tirage-nuque

Exécution

  • Assis face à la machine, les manchons bien calés sur les cuisses
  • Saisissez la barre prise en pronation, mains très écartées
  • Inspirez et tirez la barre jusqu’à la nuque.
  • Rapprochez les omoplates, marquez une pause et contractez les muscles.
  • Laissez ensuite la barre remonter lentement en suivant la même trajectoire.
  • Expirez en fin de mouvement.

Le tirage vertical prise serrée

tirage-vertical-prise-serree

Le « tirage vertical prise serrée », (V-Bar Pulldown en anglais) est un exercice qui permet de travailler et de muscler la partie centrale du haut du dos. On dit couramment que ce mouvement travaille l’épaisseur du dos.

Exécution

  • Asseyez-vous face à l’appareil, tenez la poignée avec les paumes en vis-à-vis et laissez vos bras se tendre loin du corps.
  • Penchez-vous un peu en arrière à partir de la taille, cambrez légèrement le haut du dos et fixez votre regard sur le haut de la poulie.
  • Inspirez et ramenez la poignée vers la région claviculaire en gardant les coudes près du corps à mesure que vous tirez vers le bas et l’arrière.
  • Évitez de donner une impulsion avec le haut du corps pour réaliser le mouvement. Ce genre de mouvement parasite donne de l’élan et diminue la stimulation efficace des muscles qui doivent travailler pendant cet exercice.
  • Quand la poignée arrive à la poitrine, restez une seconde en contraction maximale avant d’expirer, puis revenez lentement à la position de départ.

Le tirage vertical en supination

Tractions à la barre fixe, tirage vertical, rowings et pull-over : autant d’excellents exercices pour les dorsaux, mais constatez-vous que vous faites sans cesse les mêmes mouvements, semaine après semaine ? Nous sommes nombreux à nous enliser dans la routine, souvent sans le savoir. Nous faisons du tirage vertical suivi par du rowing assis, puis du tirage d’un bras avec haltère ou du rowing à la barre en « T ». Cela semble constituer un bon programme pour le dos, n’est-ce pas ? Eh bien oui et non…

tirage-vertical-supination

Rappel pour bien muscler votre dos

Si vous suivez constamment le même plan, séance après séance, vous finirez par stagner (plus tôt que vous pouvez le penser) et vous cesserez brusquement de progresser. Alors que faire ? Pour obtenir des dorsaux épais et larges, il faut les travailler sous des angles différents. Si vous faites le même entrainement depuis un moment ou si le développement de vos dorsaux stagne, essayez d’ajouter le tirage vertical en supination à votre entraînement pour vous remettre sur la bonne voie. Ajouter un exercice tout à fait différent est une façon efficace de prévenir et/ou de sortir d’une phase de stagnation. Le tirage vertical mains en supination est excellent pour étoffer et élargir les dorsaux. La prise en supination place les bras dans une position anatomiquement plus forte et moins traumatisante pour les épaules. Comparé au tirage nuque dont la sécurité à été remise en cause par les spécialistes de biomécanique, le tirage vertical en supination est un choix plus sûr. En faite, la vraie différence pour certaines personnes est de sentir leurs dorsaux se contracter au cours de l’entraînement.

Exécution

  • Concentrez-vous réellement sur la technique, en vous représentant les mains et les bras comme des crochets pour les dorsaux, muscles qui devront faire l’essentiel du travail.
  • N’utilisez pas le corps pour descendre la barre.
  • Pour solliciter plus fortement les dorsaux et réduire la fatigue des avant-bras, pensez à utiliser des sangles pour bien vous attacher.
  • Si vous ne vous concentrez pas sur les muscles que vous travaillez, vous finirez par ressentir davantage la brûlure au niveau des avant-bras et des biceps, ce qui évidemment n’est pas le but de cet exercice.

Le tirage vertical unilatéral

Comme pour de nombreux exercices de musculation, les versions à un bras sont un excellent moyen de stimuler l’hypertrophie. Pour bien effectuer le tirage vertical unilatéral, suivez les étapes ci-dessous.

tirage-vertical-unilateral

Exécution

  • Enlevez la barre de l’appareil à tirage vertical et remplacez-la par une poignée de tirage.
  • Sélectionnez une charge correspondant à peu près à la moitié de celle que vous prenez au tirage vertical habituel.
  • Utilisez une sangle pour les poignets si vos mains ou vos avant-bras fatiguent généralement quand vous faites ce type d’exercice.
  • Tenez la poignée d’une seule main (prise en pronation) et asseyez-vous sur le siège, comme à l’accoutumée, les quadriceps étant confortablement engagés sous les manchons.
  • Avec votre main libre, agrippez le dessus du manchon (certains appareils sont munis d’une poignée) pour vous aider à stabiliser le buste.
  • Placez les pieds bien à plat au sol. Le bras qui travaille doit être complètement tendu : c’est la position de départ.
  • Tirez la poignée dans le plan vertical, la paume de main étant tournée vers le corps et le coude restant près du flanc.
  • Contractez les muscles du dos et sortez la poitrine. Le buste ne doit pivoter ni d’un côté ni de l’autre, mais rester parallèle à la pile de contrepoids.
  • Serrez les omoplates et maintenez cette contraction pendant une à deux secondes dans la position basse du mouvement. Ensuite, tendez lentement le bras pour ramener progressivement la poignée à la position de départ.
  • N’arrêtez pas la phase retour à mi-chemin, mais continuez jusqu’à l’extension complète du bras.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)