Le thé et ses vertus

the

Le thé est la plus populaire des boissons au monde (après l’eau). Sa consommation progresse en France, pays où le café règne en maître. Qu’il s’agisse du thé traditionnel, issu de Camellia Sinensis ou de diverses variétés fabriquées à partir d’autres plantes, il regorge de substances bénéfiques pour le corps et le développement musculaire. Voici un aperçu de cette boisson très bénéfique.

Thé noir

Il contient beaucoup de caféine, excellente pour donner un coup de fouet au métabolisme avant l’effort. Il a été prouvé qu’il fait baisser le cortisol (hormone du stress), ce qui est une excellente chose, car un taux élevé de cortisol peut avoir un effet négatif sur l’action anabolisante de la testostérone. Le seul inconvénient est qu’il jaunit les dents.

Thé vert

Moins fermenté que le thé noir, il contient davantage d’antioxydants et moins de caféine. D’une part, il protège les tissus contre les radicaux libres et il active le métabolisme, d’autre part, il peut atténuer la fatigue et diminuer la survenue des courbatures différées.

Thé blanc

C’est le moins traité des thés présentés ici : il est donc extrêmement riche en antioxydants, ce qui lui confère une pléthore d’effets thérapeutiques. Par ailleurs, il a des propriétés antibactériennes et antivirales très affirmées qui vous aideront à ne pas rater d’entraînement pour des raisons de santé.

Thé rooibos

Le thé rouge n’a aucun rapport avec les autres thés car il est fabriqué à partir d’un buisson, le rooibos sauvage. Comme les thés verts, il est riche en antioxydants. Il protège le foie, soulage les troubles digestifs et favorise le sommeil, ce qui aide à récupérer et développer vos muscles.

Quelles sont les vertus du thé ?

C’est un très puissant antioxydant, qui dit antioxydant dit excellent pour la santé. Les substances antioxydantes (polyphénols et flavonoïdes) contenues dans les feuilles agissent contre les radicaux libres et protègent nos cellules des agressions quotidiennes. La quantité d’antioxydants dépasse même celle des légumes et des fruits riches en polyphénols:

1 tasse de thé équivaut à :

  • 3 verres de jus d’orange
  • 10 verres de jus de pomme
  • 3 pommes
  • 1 verre de jus de cassis

85% des antioxydants du thé sont libérés dans les 3 à 5 premières minutes d’infusion. Boire du thé régulièrement aide à lutter contre les maladies cardiovasculaires (infarctus et thromboses) : le thé stimule le coeur, assouplit les parois des vaisseaux sanguins et aide à éviter l’artériosclérose. Il permet aussi de perdre du poids (en favorisant l’élimination des graisses), la réduction du risque de certains cancers et même certaines propriétés anti-microbienne. S’il est vrai que le thé vert gagne en popularité ( en particulier parmi ceux qui sont soucieux de leur physique, en raison de ces vertus amincissantes), le thé noir le suit de près, avec des effets qui lui sont propres.

Effet minceur du thé vert

Cet effet est connu et reconnu depuis des années. Récemment, une étude australienne réalisée dans la University of New South Wales de Sydney et publiée dans le journal Nutrients en juillet 2015 1 a confirmé l’effet brûle graisse du thé vert lors d’un test pendant lequel des cyclistes devaient consommer soit du thé vert soit un placebo et réaliser un entraînement sportif. Les scientifiques ont démontré que la prise de thé vert augmentait l’oxydation des graisses, par rapport au groupe qui prenait le placebo.

Effet anti-cortisol du thé noir

Les athlètes devraient être particulièrement intéressés par l’action anti-cortisol (hormone du stress) du thé noir. En effet, un taux élevé de cette hormone catabolique peut accentuer la dégradation musculaire et empêcher la testostérone d’exercer ses effets anabolisants, voire de stopper la production de testostérone par l’organisme, ce qui fait chuter sa concentration sanguine.

Cette propriété a été découverte lors d’une étude réalisée dans la University College London 2 pendant laquelle des chercheurs ont étudié pendant six semaines des sujets masculins qui devaient boire quotidiennement 4 tasses de thé noir ou 4 tasses de placebo. Le placebo était une tasse de boisson au gout semblable à celui du thé, mais dépourvu de ses principes actifs. Pour mesurer l’état anabolisme ou de catabolisme d’un athlète, les scientifiques ont recourt au ratio testostérone/cortisol. À la fin de l’étude, les sujets ont réalisé plusieurs tâches stressantes et difficiles destinées à élever leur taux de cortisol, leur rythme cardiaque, leur pression artérielle et leur niveau de stress. Quand les scientifiques ont mesuré le taux de cortisol des sujets 50 minutes après le test, ils ont noté qu’il avait déjà chuté de près de 50 % dans le groupe « thé » alors qu’il n’avait diminué que d’environs 25 % dans le groupe placebo.  Il est possible d’augmenter son état anabolique en buvant du thé noir.

Qu’est ce que cela signifie pour vous ? Au cours de l’entraînement, on assiste à une augmentation du taux des hormones anabolisantes, mais aussi à celui du cortisol. Une consommation régulière de thé noir devrait contribuer à faire baisser plus rapidement le taux de cortisol post effort et vous maintenir dans un état plus anabolique. C’est exactement ce que vous recherchez à l’issue d’une séance de musculation afin que le corps amorce le plus rapidement possible la construction musculaire.

Quels sont les inconvénients ?

Vous connaissez sans doute le dicton : « il ne faut pas abuser des bonnes choses ». Le thé n’échappe pas à la règle. Il faut savoir que le thé s’oppose à l’assimilation du fer (nécessaire pour le transport de l’oxygène). Par ailleurs, un excès de thé peut induire des palpitations cardiaques ainsi des maux de tête.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)