Musculation > Nutrition Sportive > Régime > Régime des groupes sanguins

Doit-on élaborer son alimentation en fonction de son groupe sanguin ?

regime-groupes-sanguins

Le régime des groupes sanguins (en anglais blood type diet), développé par le naturopathe Peter James D’Adamo, incite à choisir ses aliments en fonction de son groupe sanguin A, B, AB ou O. Ce naturopathe prétend que suivre ce type de régime aide le corps à mieux digérer les aliments, augmente l’énergie, et prévient les maladies chroniques. Mais ce régime fonctionne-t-il vraiment ? Pour répondre à cette question, quelques études scientifiques ont été menées. C’est ce que nous allons voir ici, juste après un court résumé sur les principes du régime des groupes sanguins.

Qu’est-ce que le régime des groupes sanguins ?

Ce type de régime alimentaire basé sur son groupe sanguin impose pour :

  • Le groupe A : une diète presque végétarienne, riche en fruits, légumes, tofu, noix, légumineuses, poisson, œuf. La viande blanche est autorisée mais pas la viande rouge.
  • Le groupe B : une alimentation variée avec légumes, fruits (sauf tomates), légumineuses (sauf lentilles), céréales (sauf blé, maïs, sarrasin), poissons, fruits de mer, toutes les viandes (sauf poulet) et tous les produits laitiers. C’est le seul groupe qui peut consommer des oranges et des clémentines.
  • Le groupe AB : une alimentation omnivore diversifiée : légumes, fruits (sauf orange et la clémentine), céréales, légumineuses, tofu, produits laitiers, poissons, agneau, dinde, boeuf (sauf poulet). À éviter la caféine, l’alcool et les viandes fumées ou cuites.
  • Le groupe O : une alimentation proche du régime paléo, riche en protéines (viande, de poisson), légumes (sauf tomate, aubergine et pomme de terre), fruits, avec quelques céréales (pas de blé et de maïs) et pas légumineuses (lentilles, haricots secs, etc.).

Ce régime fonctionne-t-il ?

Les scientifiques ont étudié le régime des groupes sanguins pour vérifier la véracité des observations du naturopathe Peter James D’Adamo.

Les conclusions des premières études scientifiques sont publiées en 2013 dans l’American Journal of Clinical Nutrition 1. Elles montrent qu’il n’existe aucun avantage à manger certains aliments en fonction du type sanguin.

En 2014, une étude canadienne publiée dans le journal PLoS One 2, a révélé que suivre un régime de type A, entraînait une réduction de graisse abdominale, de l’IMC, du cholestérol sanguin, des triglycérides, et de la tension artérielle. Le régime AB était lui associé à une baisse du cholestérol, des triglycérides, et de la tension artérielle. Cependant, bien que ces régimes basés sur le groupe sanguin aient amélioré certains facteurs de risque de maladies, ils l’ont été, quel que soit le groupe sanguin des participants. Autrement dit, pour profiter des avantages sur la santé du régime du groupe A, tu n’as pas besoin d’avoir le groupe sanguin A.

Qu’est-ce qui explique ces résultats ?

Pourquoi certains types de régimes basés sur le groupe sanguin diminuent-ils les facteurs de risque de certaines maladies chroniques ?

Ce n’est pas parce qu’il s’agit du bon régime pour tel type de sang, mais parce le régime alimentaire est tout simplement plus sain (et offre les mêmes avantages quel que soit le groupe sanguin). Par exemple, le régime qui a amélioré le plus de facteurs (le régime de type A) demande de supprimer la viande rouge, les produits laitiers, et se concentre sur des aliments à base de plantes et de fruits de mer (proche du régime méditerranéen).

Plus on a une alimentation basée sur des aliments d’origine végétale (sans ou peu de viande), plus le risque de développer des maladies chroniques diminue. Une étude publiée en 2014 dans le journal Nutients 3 a révélé que les régimes végétariens étaient efficaces pour réduire les risques de maladies cardiaques, certains cancers, l’obésité et le diabète de type 2.

Faut-il avoir un régime basé sur son groupe sanguin ?

Choisir un régime de type A ou AB peut aider à perdre quelques kilos et à réduire certains facteurs de risque de maladies chroniques, mais, quel que soit le groupe sanguin. Comme on vient de le voir, les études scientifiques ne montrent aucun avantage à manger certains aliments en fonction de son groupe sanguin.

Si j’ai un groupe sanguin O, j’aurai les mêmes avantages que quelqu’un avec le groupe sanguin B a manger moins de viande rouge et plus de légumes (type A). En conclusion, aucun rapport entre le groupe sanguin et l’alimentation. La réponse est donc définitivement non.

Quelques lectures recommandées

À la recherche d’un régime pour perdre quelques kilos ? Le régime cétogène peut être une option, mais pour une personne sportive qui veut conserver le plus de masse musculaire, le carb cycling sera plus judicieux.
jimmy-thai

Rédigé par

Fondateur de Espace-Musculation.com

Articles pour les curieux(euse)