Musculation > Nutrition Sportive > Régime > Régime flexitarien

Le flexitarisme (régime flexitarien) : diminuer la viande sans être végétarien

regime-flexitarien

Pour ceux qui suivent un régime végétarien, les bienfaits potentiels sur la santé sont nombreux. En effet, il a été démontré qu’une alimentation végétarienne équilibrée diminue l’indice de masse corporelle et réduit les risques d’hypertension, de maladies cardiovasculaires, d’accident vasculaire cérébral, de syndrome métabolique, de diabète et même de cancer 1.

Qui plus est, manger trop de viande, c’est bien plus qu’un problème de santé personnelle, cela affecte aussi notre planète. Des études récentes montrent que l’agriculture et l’industrie de l’élevage sont les troisièmes plus grands producteurs de gaz à effet de serre, juste derrière les transports.

Qu’est-ce que le régime flexitarien ?

Le régime flexitariste est un régime à base de végétaux qui n’exclut pas radicalement la viande. Il a été popularisé en 2010 par Dawn Jackson Blatner, une diététicienne américaine, avec la publication du livre « The Flexitarian Diet ».

Contrairement aux autres régimes à base de végétaux (Vegan, végétarien, pesco-végétarisme, pollo-végétarisme, etc.), ce régime n’impose aucune règle.

Certains flexitariens prendront un repas avec de la viande une fois par semaine, tandis que d’autres ne mangeront de la viande qu’en de rares occasions.

Ce régime flexible gagne en popularité, surtout auprès des personnes qui ne veulent pas s’engager dans un mode de vie végétarien ou végétalien. Elle leur donne une flexibilité qu’ils peuvent adapter à leur mode de vie, à leur vie sociale ou à leur état de santé.

Étonnamment, les adeptes du flexitarisme ne sont pas seulement des gens qui veulent réduire leur consommation de viande, mais il y a aussi des végétariens ou des végétaliens qui décident de réintroduire un peu de viande dans leur alimentation.

Le flexitarisme est-il bénéfique pour la santé ?

Les études montrent plutôt que oui. En effet, les flexitariens (également connus sous le nom de semi-végétariens ou végétariens flexibles) présentent non seulement un IMC plus faible que celui des grands carnivores, mais aussi un risque plus faible de diabète de type 2 2 ainsi que des taux de mortalité plus faibles 3.

Dans une étude réalisée par l’Université de Stanford aux États-Unis 4, les chercheurs ont constaté qu’après avoir suivi un régime alimentaire flexible pendant quatre semaines seulement, le taux de cholestérol total des participants a chuté de près de 20 points, et le taux de cholestérol LDL (mauvais cholestérol) a chuté de près de 15 points. Une baisse de l’IMC et du cholestérol signifie que les flexitariens auront probablement une tension artérielle plus basse et un cœur en meilleure santé.

En outre, de nombreuses études montrent qu’une diète riche en viande rouge augmente le risque de cancer 5, tandis qu’une alimentation à base de végétaux permet généralement de réduire le risque de plusieurs types de cancer 6. En effet, les aliments d’origine végétale contiennent moins de graisses saturées, plus de fibres alimentaires et plus de phytochimiques, ce qui pourrait réduire entre autres le risque de cancer du sein, du côlon ou de l’intestin.

Mieux encore : le fait de passer d’un régime riche en viande à un régime végétarien ou flexitarien pourrait prolonger la durée de vie d’une personne (jusqu’à 13 ans !). Comment est-ce possible ? Ce qu’il faut savoir, c’est que les produits d’origine animale favorisent l’inflammation dans le corps, ralentissant le métabolisme et affaiblissant le système immunitaire.

Mais pourquoi n’y a-t-il pas plus de gens qui se mettent au flexitarisme ?

Le plus souvent, il s’agit d’une méconnaissance de ce qui est réellement nécessaire pour une alimentation saine.

Cependant, le principal obstacle est le mythe des protéines : la plupart des omnivores ne pensent pas qu’ils seront en mesure d’obtenir suffisamment de protéines avec alimentation sans viande dans la majorité de leurs repas.

En réalité, à l’exception des athlètes des sports de force, la plupart des gens mangent deux à trois fois plus de protéines qu’ils n’en ont vraiment besoin par jour. En fait, avec notre régime alimentaire occidental moderne, il est presque impossible d’avoir une carence en protéines.

Pourquoi passer au régime semi-végétarien ?

Tu peux l’appliquer dans ou pour ta famille

L’un des plus grands avantages du régime flexitarien est qu’il n’y a pas de règles strictes et contraignantes. Il s’agit principalement d’un changement de mentalité, passant de l’idée que chaque repas exige de la viande, à l’idée que l’on peut en manger de manière occasionnelle.

Au lieu de faire une fixation sur le fait de ne pas manger de viande, le flexitarisme se concentre sur comment consommer plus de fruits et légumes.

Tu peux manger de la viande de meilleure qualité

Suivre une alimentation flexitarienne, c’est profiter des bienfaits pour la santé d’une alimentation à base de végétaux sans pour autant perdre de vue les bienfaits nutritionnels des produits d’origine animale.

Par ailleurs, à la place d’acheter des viandes et poissons industriels de mauvaise qualité (bourré d’antibiotiques), tu peux consommer de temps en temps des produits de meilleure qualité (plus riche en oméga-3) comme du bœuf nourri à l’herbe, du poulet élevé en plein air, des oeufs de poules élevées en liberté et du saumon sauvage.

Tu réduiras ton impact sur l’environnement

On ne saurait trop le répéter : manger moins de viande est bon pour l’environnement. Comparativement aux plantes, le bétail a besoin de beaucoup plus de nourriture, d’eau, de terre et d’énergie pour la croissance et le transport qui suit.

À ce sujet voici une vidéo qui résume bien l’énorme impact de la production de viande sur l’environnement.

Comment se mettre au régime flexitarien ?

Rien de plus simple, non ? Il suffit de manger moins de viandes et tu seras en meilleure santé, plus heureux, et tu auras sauvé le monde !

Eh non pas si vite !

Techniquement, un régime « végétal » peut être composé de nourriture de mauvaise qualité (junk food), avec des céréales bourrées de sucres pour le petit-déjeuner, des nachos au fromage (sans viande !) pour le déjeuner, et d’un burger végétarien recouvert de mayonnaise et de rondelles d’oignons au dîner, avec un grand coca (c’est végétarien !).

En théorie, comme le soulignent les partisans du flexitarisme, il ne s’agit pas seulement de manger moins de produits animaux, mais aussi de faire des choix alimentaires plus sains en général. Cela signifie que les adeptes du régime flexitarien consommeront beaucoup plus de produits frais (légumes et fruits), quelques aliments riches en protéines végétales, un peu de céréales complètes (pas de miel pops), etc.

Pour commencer, essaie de réduire ta consommation de viande dans tes repas.

  • Fais le plein de légumes verts. Pour faire une salade qui te rassasie, mélange un peu de laitue, du chou frisé ou de la roquette avec des tonnes d’autres légumes comme les carottes, les betteraves, le maïs, les brocolis et les oignons, accompagnés d’une ou deux sources de protéines végétales.
  • Remplace le poulet, le boeuf ou le porc par une portion de haricots ou de lentilles.
  • Consomme des légumineuses, comme les haricots blancs et les pois chiches.
  • Pour le grignotage, préfère des noix ou d’autres fruits secs (avec modération).
  • Essaie les substituts de viande (tofu, tempeh et autres produits à base de soja).
  • Mets l’accent sur l’alimentation « pauvre en calories, mais riche en nutriments ». Cela signifie que tu dois ajouter à tes repas des légumes riches en fibres et d’autres sources de protéines comme celles énumérées ci-dessus.
  • Ne pas oublier le quinoa, un produit aux multiples bienfaits qui contient également une bonne quantité de protéines.

Quelques lectures recommandées

À la recherche d’un régime pour perdre du poids ? Jette un œil sur l’article dédié au jeune intermittent, une méthode très efficace pour perdre du gras avec aussi de nombreux bienfaits pour la santé. Si tu as une motivation à toute épreuve, il y a aussi le régime sans sucre et riche en graisses, qui met un peu de temps à se mettre en place, mais qui est terriblement efficace pour brûler la graisse et se maintenir en bonne santé. Si tu cherches seulement un régime avec peu de restriction et tout de même conserver une bonne ligne, regarde l’article sur le régime à IG bas. Ce régime loin d’être parfait a au moins l’avantage de limiter les produits avec beaucoup de sucres raffinés.
jimmy-thai

Rédigé par

Fondateur de Espace-Musculation.com

Livres recommandés

Articles pour les curieux(euses)