Musculation > Nutrition Sportive > Régime > Régime alcalin

La vérité sur le régime alcalin avec l’équilibre acide-base

equilibre-acido-basique

Tu as surement entendu parler de certaines célébrités qui suivent une diète alcaline, un régime alimentaire dont le but est de changer l’alcalinité du sang afin d’être en meilleure santé. Pour t’annoncer la couleur de cet article, sache que l’un des gourous de ce régime, Robert Oldham Young, est actuellement en prison pour s’être fait passer pour un médecin alors qu’il n’avait aucun diplôme.

Comment tout cela a-t-il commencé ? Dans son livre « The pH Miracle », il détaille sa croyance que l’acidité dans le sang (acidose) provoque des maladies.

Sa théorie : « en rendant le corps plus alcalin (en mangeant certains aliments), vous pouvez réduire les maladies, perdre du poids, avoir plus d’énergie, renforcer votre système immunitaire, améliorer la digestion et le sommeil ».

Mais si cette personne avait réellement fait des études de médecine, elle aurait su que le pH du sang ne varie pas, que l’on mange des aliments acides ou basiques. La seule chose qui change, c’est l’acidité de l’urine.

L’idée que le pH sanguin se déséquilibre avec notre mode de vie est juste qu’une « idée ». Et c’est une idée a été répété tant de fois, avec une telle conviction, que les gens ont commencé à croire qu’elle était vraie.

Les principaux évangélistes de ce régime sont les stars hollywoodiennes, que des millions de personnes suivent naïvement. Et l’une des adeptes les plus connues de cette lubie alimentaire farfelue n’est qu’autre que Gwyneth Paltrow. Pour te donner une idée du niveau, cette actrice a récemment recommandé aux femmes d’insérer dans leur vagin des œufs de jade, pour augmenter leur plaisir sexuel entre autres bénéfices plus ou moins médicaux…

Malgré de très nombreuses preuves scientifiques que le régime alcalin n’apporte aucun bénéfice, l’alimentation alcaline continue à persister dans l’esprit de certaines personnes. Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur ce fameux régime acide-base.

Un petit rappel l’équilibre acido-basique

Si tu ne te souviens pas de tes cours de chimie du lycée, le pH, pour potentiel Hydrogène, permet de mesurer le caractère acide ou basique d’une solution aqueuse. L’échelle de pH est graduée de 0 à 14, et de 0 à 6,9 c’est acide, 7 c’est neutre, et tout ce qui suit (jusqu’à 14) c’est basique. Basique et alcalin sont synonymes.

  • Le pH du sang d’un être humain en bonne santé est un petit peu alcalin : 7,4.
  • Le pH de l’acide gastrique est naturellement beaucoup plus faible, généralement 3,5 ou moins.
Pour classer les aliments alcalinisants et acidifiants, on utilise l’indice de PRAL (Potential Renal Acid Load).

Cet indice caractérise l’effet des aliments consommés sur le potentiel de charge acide rénale, aka le degré d’acidité du pipi.

Les aliments qui ont un score PRAL négatif sont considérés comme alcalins. Cela inclut les citrons et la plupart des autres fruits et légumes. Les aliments ayant un score positif sont considérés comme acides ou acidifiants. On y retrouve les céréales (flocons d’avoine, riz), les protéines animales (viandes, poissons) et les produits laitiers.

Pour en revenir aux citrons, ce sont des fruits acides avec un pH de 2. Mais ils sont décomposés par notre corps en une substance alcaline qui permet de basifier le pH de l’urine. Ceci est la raison pour laquelle ils sont classés dans la famille des aliments alcalinisant.

L’alimentation et le pH du corps

Manger des aliments différents sur l’indice PRAL peut changer le ph urinaire, mais le pH de l’urine change rapidement et facilement, et est influencé par de nombreux facteurs, donc l’activité physique. Et on ne va pas arrêter de s’entraîner pour avoir une urine moins acide…

Par ailleurs, certains aliments peuvent également avoir un impact sur le pH de l’urine différent lorsqu’ils sont combinés avec d’autres aliments, ce qui rend l’indice PRAL peu pertinent.
complement-alimentaire-acide-base
La revendication centrale de la diète alcaline, soit disant que les aliments acides ont un impact négatif sur le pH du sang ne tient pas pour une seule raison : la nourriture que nous mangeons ne modifie pas l’équilibre du pH de notre sang. Le pH du sang est étroitement régulé par les poumons et les reins.

Je pense que tu commences à comprendre, que ce régime est une belle supercherie, très efficace pour vendre toutes sortes de livres, programmes de nutrition, produits et compléments alcalinisants, etc.

En fait, c’est comme si on revenait plusieurs années en arrière et qu’on te disait : « il ne faut surtout pas manger trop de jaunes d’oeuf, car ils sont bourrés de cholestérol, c’est très mauvais pour la santé ! »

J’espère que tu ne pensais pas que… manger des jaunes d’oeuf faisait monter le taux de cholestérol…

Ça fait bien longtemps que la science a démontré que le cholestérol alimentaire a très peu d’impact sur le taux de cholestérol sanguin.

Pour l’acidité des aliments c’est pareil, l’impact est dérisoire et il n’y a pas besoin de se casser la tête à chercher des aliments alcalins, limiter ou supprimer la viande, telle ou telle famille d’aliments (sauf si tu as une insuffisance rénale ou pulmonaire).

Ceci dit, ce n’est pas parce que certains sont intolérants au gluten que tout le monde ne doit plus en manger ?

La variété, c’est la clé d’une bonne alimentation !

Les aliments acidifiants ne causent pas d’ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie osseuse progressive caractérisée par une diminution de la teneur minérale de l’os.

Cette maladie est particulièrement fréquente chez les femmes ménopausées, et peut considérablement augmenter le risque de fractures.

De nombreux amateurs du régime alcalin pensent que pour maintenir un pH sanguin constant, le corps utilise des minéraux alcalins (tels que le calcium) des os pour tamponner les acides des aliments acidifiants que vous mangez.

Selon cette théorie, notre alimentation occidentale serait la cause d’une perte de la densité minérale osseuse.

Le problème avec cette théorie, c’est que la fonction des reins est complètement ignorée. Si tu ne le sais pas encore, une des principales fonctions des reins et de filtrer le sang, et notamment d’éliminer les acides pour réguler le pH de l’organisme.

Les reins produisent des ions bicarbonate qui neutralisent les acides dans le sang, un processus efficace qui permet à l’organisme de réguler étroitement le pH du sang. Voici un petit cours de physiologie si le cœur t’en dit.

Notre système respiratoire est également très impliqué dans le contrôle du pH sanguin. Lorsque des ions bicarbonates des reins se lient aux acides, ils constituent du dioxyde de carbone (que nous expirons) et de l’eau (que nous pissons).

Les os ne sont pas du tout impliqués dans ce processus.

Un autre problème avec l’hypothèse que les aliments acides provoquent de l’ostéoporose est qu’elle ignore l’un des principaux moteurs de l’ostéoporose : une perte de la protéine de collagène des os 1.

Ironiquement, cette perte de collagène est fortement liée à de faibles taux d’acide orthosilicique et d’acide ascorbique (vitamine C) dans l’alimentation.

En regardant les recherches, zéro étude d’observation n’a jamais montré une relation entre l’acide alimentaire et la densité osseuse ou le risque de fracture. En effet, il n’y a même pas de relation entre le pH de l’urine et la santé des os 2 3 4.

Contrairement aux croyances populaires, les régimes alimentaires riches en protéines (générateur d’acide) sont en fait lié avec des os plus sains 5 6 7.

En regardant les essais cliniques (de la vraie science), de nombreuses grandes études ont conclu que les régimes acidifiants sont sans incidence sur le taux de calcium dans le corps 8 9 10.

Au contraire, ils améliorent la santé des os en augmentant la rétention de calcium et l’activation de l’IGF-1 , une hormone qui stimule la réparation des muscles et des os 11 12.

Des mérites à ne pas nier

Il faut le reconnaître, c’est quand même une bonne chose de promouvoir la consommation de fruits et légumes.

En effet, sans parler d’acide-base, ils apportent des vitamines, des minéraux, des fibres alimentaires, etc. Voilà pourquoi, dans un sens, cette mode n’est pas si mauvaise que ça : si elle a pu te faire manger moins de plats préparés et d’aliments transformés…

Il ne faut pas non plus oublier que la viande rouge est une grande source de graisses saturées. Il faut donc ne pas en abuser. Mais concernant la viande blanche : pas de restriction. Ouf les amateurs de riz dinde sont sauvés !

Surtout, n’arrête pas de consommer des oeufs, du café, du vinaigre, du poisson, des noix, de la viande ou la whey (aliments soi-disant acidifiants) pour avoir un pH sanguin plus basique ou par peur d’avoir de l’ostéoporose, what bullshit !

Le mot de la fin : rien ne peut remplacer, en termes de santé, une alimentation équilibrée, diversifiée, en veillant à ce que les apports énergétiques journaliers ne dépassent pas les besoins.

Encore une dernière chose, surtout n’achète pas ce genre de gadget !

Quelques lectures recommandées

Tu as surement déjà dû entendre parler du régime de l’homme des cavernes ? Pour en savoir plus sur cette autre mode alimentaire, lis cet article sur le régime paléolithique. Envie de perdre quelques kilos ? Un régime, le Fasting pourrait t’y aider. Et si tu n’as pas vraiment de kilos à perdre et que tu cherches un régime alimentaire réellement bon pour la santé, jette un œil sur la diète crétoise, une des meilleures au monde.
jimmy-thai

Rédigé par

Fondateur de Espace-Musculation.com

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)