Les probiotiques pour augmenter la masse, la force et l’endurance

microbiote-intestinal

La supplémentation en lactobacillus plantarum pourrait augmenter la masse musculaire, booster l’énergie, lutter contre la fatigue et améliorer les performances physiques, selon une nouvelle étude scientifique.

Le lactobacillus plantarum c’est quoi ? C’est un probiotique. Un probiotique c’est quoi ? Ce sont des petites bactéries ou levures. Par exemple, les yaourts contiennent un petit milliard de bactéries lactiques. Pour te donner un ordre d’idée, le microbiote intestinal (nouveau nom pour la flore intestinale) est composée d’une centaine de milliers de milliards de bactéries (1014 bactéries) 1.

Ce que montre l’étude

Des scientifiques de la National Taiwan Sport University ont montré que six semaines de supplémentation de lactobacillus plantarum (bactérie lactique) ont entraîné une diminution significative du poids de corps malgré une augmentation de la masse musculaire. Les données publiées dans Nutriments 2 (Open Access Human Nutrition Journal) ont également montré que les souris de laboratoire recevant les probiotiques avaient augmenté leur force et leur endurance lors d’un test de condition physique.

Les résultats sont prometteurs mais…

Bien que les résultats de l’étude du Professeur Chi-Chang Huang et ses collaborateurs soient vraiment prometteurs, les humains sont différents des souris et l’étude doit être renouvelée chez l’Homme avant que l’on puisse juger du véritable potentiel de cette souche de bactéries pour nos muscles et nos performances athlétiques.

Ce qui se passe au niveau de la digestion suscite un intérêt croissant. Des études récentes menées directement chez l’Homme ont montré qu’un système digestif bien entretenu pouvait atténuer l’inflammation induite par l’entraînement et augmenter l’utilisation des protéines (et donc indirectement augmenter la récupération musculaire).

Les effets indirects des probiotiques sur la masse musculaire et la force sont encore inconnus chez les humains. Si les résultats sont similaires chez l’Homme, la supplémentation en probiotiques pourrait non seulement être bénéfique pour les athlètes, mais elle pourrait aussi potentiellement aider les sédentaires contre un effet du vieillissement : la sarcopénie qui est un est un syndrome gériatrique se caractérisant par la fonte musculaire.

Détails de l’étude

Les chercheurs ont divisé les 24 souris mâles en trois groupes égaux. Le premier groupe est un groupe témoin ou « de contrôle ». Les deux autres groupes ont reçu en plus de leur alimentation une supplémentation en lactobacillus plantarum : 205 millions ou 1,03 milliard pour le deuxième et troisième groupe  pendant six semaines.

  • Les résultats montrent que la force était respectivement plus élevée de 1,31 et 1,40 fois dans les groupes supplémentés par rapport au groupe témoin.
  • Des augmentations significatives en endurance ont également été enregistrées, avec un temps d’épuisement augmenté de 1,85 et 4,81 dans les groupes supplémenté par rapport au groupe témoin.
  • Les deux groupes ayant reçu des probiotiques ont également montré une diminution significative des paramètres liés à la fatigue, comme la concentration sérique de lactate, d’ammoniac et de créatine kinase après l’entraînement. Le niveau de ces paramètres était beaucoup plus élevé dans le groupe témoin.
  • Une diminution de la masse grasse a aussi été mesurée par rapport au groupe témoin : 34,6% et 50,3% en moins. La masse musculaire a elle augmenté : 1,1 fois plus élevée dans les deux groupes qui ont consommé des probiotiques.

Cette étude a donc montré que la supplémentation en lactobacillus plantarum a augmenté les performances à l’entraînement, diminué le tissu adipeux et augmenté la masse musculaire. Ces résultats suggèrent que le microbiote intestinal contribue au phénotype métabolique de l’hôte ce qui affecte positivement l’activité physique et ces bienfaits : perte de poids, prise de muscle, force, endurance…

Des études vont maintenant être répétées chez les humains afin voir si les effets sont les mêmes… En attendant, rien ne t’empêche de tester sur toi-même les effets de lactobacillus plantarum. On en retrouve dans les produits laitiers, le levain panaire naturel, mais aussi dans la choucroute (chou fermenté), les soupes miso, les algues, et les olives (vive le régime méditerranéen). Il existe aussi des compléments alimentaires avec des concentrations plus élevées : Bion® Trancit entre autres.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)