Musculation > Nutrition Sportive > Maigrir > Idées reçues de la minceur

Idées reçues sur la perte de poids

mythe-minceur

Les bodybuilders et les fans de fitness sont constamment en train d’essayer d’établir le meilleur entraînement, le programme diététique le plus efficace et la façon la plus rapide pour brûler les graisses. Malheureusement, il y a beaucoup d’obstacles pour atteindre un physique esthétique, les pires étant les idées reçues et les mauvaises informations.

Les mythes entourant la perte du tissu adipeux sont présents depuis de nombreuses années. Détruire ces mythes et apprendre la vérité concernant la perte du poids sont la clé pour gagner du temps et faire fructifier vos efforts à l’entraînement. Séparez les faits de la fiction est la clé pour vous développer le corps que vous souhaitez.

Les longues séances de cardio brûlent plus de graisses

Cette idée est tirée d’une mauvaise interprétation de la recherche scientifique. Les études sur le métabolisme au cours de l’exercice physique ont montré que le corps brûle un plus grand pourcentage de calories à partir des graisses pendant des séances peu intensives. Oui, le premier carburant utilisé au repos est la graisse, mais cela ne signifie pas que d’être mollasson ou que faire des exercices de cardio-training de faible intensité vous rend plus mince.

La clé pour perdre de la graisse est de brûler des calories et vous ne pourrez pas y arriver pendant des séances de faible intensité.

Le problème avec ce type d’entraînement est qu’il a aussi tendance à vous faire perdre de la masse musculation, qui est la plus grande chaudière à calorie du corps.

Les exercices de forte intensité (réalisés à plus de 75 % de votre fréquence cardiaque maximale) sont ce qu’il faut faire.

Non seulement ce type d’entraînement épargne votre masse musculaire (vous pouvez même prendre du muscle), mais vous brûlerez plus de calories au cours de l’exercice et, une fois que vous aurez terminé, vous continuerez à en brûler.

Ce processus, nommé en abrégé EPOC (excess postexercise oxygen consumption), permet de continuer à brûler les graisses longtemps après avoir quitté la salle de sport. L’entraînement de faible intensité ne vous apporte pas le même avantage. Ce travail musculaire est donc de première importance si vous essayez d’éliminer du gras excédentaire. Combiné avec un régime adapté, l’entraînement de forte intensité peut faire de vous une machine à brûler les graisses.

Il faut faire de la musculation après avoir perdu du poids

Nombreuses sont les personnes qui croient encore qu’il faut attendre d’avoir perdu quelques kilos avant de soulever de la fonte. C’est assez absurde.

Les exercices avec charges additionnelles facilitent le processus d’élimination des graisses en maintenant la masse musculaire, préservant ainsi le régulateur métabolique le plus important : le muscle. Le muscle squelettique est l’organe le plus gros chez l’être humain (environ 40 % de notre poids de corps).

La plupart des gens ne réalisent pas que le muscle est beaucoup plus que quelque chose d’agréable à voir : c’est la clé du processus d’élimination des graisses. Comme dit dans le premier point, plus vous avez de muscle et plus vous brûlez de graisse, même au repos.

Une personne avec très peu de muscle aura donc beaucoup plus de mal à perdre du poids qu’une personne qui entretient sa masse musculaire.

En résumé, si vous voulez être sec, vous devez absolument soulever de la fonte. Maintenir ou si possible augmenter sa masse musculaire est la seule façon de changer le rythme de votre métabolisme. Alors, faites de la musculation et perdez du poids.

Sans graisse signifie sans calories

Les rayonnages des supermarchés sont pleins de produits à 0 % de MG. Mais est-ce que c’est un bon choix de consommer ces aliments si vous essayez de perdre du poids ?

Pas du tout.

Sans graisse ne veut pas dire sans calories ou que ces aliments sont bons pour vous.

L’étiquette 0 % de MG est devenue très populaire chez les fabricants de produits alimentaires au fur à et à mesure que le public est devenu attentif à sa consommation de matières grasses. Bien qu’ils ne contiennent effectivement peu de graisses, la plupart de ces produits sont bourrés de sucres.

Sans même le savoir, vous pourriez consommer de grandes quantités de calories « vides » qui iront directement augmenter vos réserves de graisses.

Pour rendre les choses encore pires, la plupart des gens lisent 0 % de MG sur l’étiquette, mangent en grandes quantités ce qu’ils pensent être un bon choix et finissent par grossir. Sans graisse ne veut pas dire sans rien du tout, habituez à lire les étiquettes en détails pour déjouer les pièges du marketing alimentaire.

Mangez peu pour brûler les graisses

Une des pires choses que vous pouvez faire pour brûler vos réserves adipeuses, c’est un régime draconien.

Il se produit un changement que nous connaissons bien quand votre régime est trop strict, une diminution du rythme de votre métabolisme.

Cela signifie que la capacité de votre corps pour brûler les graisses va marquer un arrêt brutal. Avec peu de calories, le corps passe en mode famine/survie et essaie de stocker tout ce qu’il peut.

Cela signifie qu’avec ce type de stratégie alimentaire, vous pourriez même finir par stocker plus de tissu adipeux. Vous parlez d’un retour de flamme !

Au lieu de faire un régime trop stricte, mangez légèrement moins que vos besoins journaliers afin de perdre du gras lentement mais surement.

La fréquence des repas et la qualité des aliments sont des facteurs vitaux pour une personne qui veut éliminer ses graisses de réserve. Prenez 5 à 6 petits repas par jour pour garder votre métabolisme élevé et, en plus, cela vous aidera à maintenir votre masse musculaire.

Cette répartition en plusieurs petits repas ne fonctionne pas pour tout le monde. Certaines personnes préféreront avoir 1 ou 2 repas plus copieux par jour. Ceci est en accort avec le jeûne intermittent qui permet de perdre du gras en limitant la perte de muscle. Le mieux est donc de tester ce qui convient le mieux pour vous afin de tenir sur la durée.

Au niveau des repas, ceux-ci devront correspondre aux bonnes bases de la nutrition : peu de lipides (mais pas de suppression), pas de sucreries et, avant tout, de la modération.

Ce qui suit devrait servir de référence pour un programme alimentaire sain : sources protéiques pauvres en lipides (blancs d’oeuf, blanc de poulet, poisson, viande rouge maigre), hydrates de carbone complexes (riz complet, flocons d’avoine, légumineuses, céréales et pain complet), beaucoup de légumes et quelques fruits.

En règle générale, divisez votre assiette en trois : hydrates de carbone, protéines et légumes. Souvenez-vous qu’il n’existe pas un plan alimentaire valable pour tous et que la nutrition n’est pas une science exacte. Expérimentez avec différents aliments et différentes quantités pour trouver ce qui vous convient. Si vous pensez qualité et modération, le reste se mettra en place.

homme-shake-complement-alimentaire

Les compléments pour brûler les graisses font maigrir

Allez dans n’importe quel magasin diététique et vous trouverez des tonnes de produits qui prétendent brûler les graisses. Sont-ils efficaces ? Certains peut-être, mais il ne faut pas uniquement compter sur eux pour espérer perdre du poids. Souvenez-vous, quand cela semble trop beaucoup pour être vrai, c’est généralement le cas.

Il existe certains produits actuellement disponible qui devraient être classés comme médicaments à cause de leur capacité à changer le fonctionnement normal de la physiologie du corps et dans certain cas, causer de sérieux effets secondaires.

Un des suppléments les plus populaires dans ce domaine est le mahuang (éphédrine). L’éphédrine est utilisée par certains athlètes pour brûler les graisses, mais aucune étude sérieuse n’a été conduite pour évaluer le bénéfice/risque. Un intérêt particulier de cette substance vient de sa capacité à augmenter la thermogenèse (production de chaleur par le corps). Normalement, cela représente environ 15 % des calories brûlées.

Bien qu’en pratique l’utilisation d’éphédrine montre une certaine efficacité, des effets secondaires ont été enregistrés, par exemple une élévation de la tension et du rythme cardiaque et dans de rares cas, la mort. Si vous envisagez de prendre de l’éphédrine, consultez d’abord votre médecin. Il semble que certains agents thermogéniques disponibles dans les magasins diététiques peuvent être utilisés avec un régime avisé et un programme d’entraînement pour faciliter le processus d’élimination des graisses, mais ne comptez pas uniquement sur ces suppléments.

Dans tous les cas, si vous consommez plus de calories que ce dont vous avez besoin, vous ne perdrez pas de poids, même avec un brûleur de graisse.

Perte de poids localisée

On pense que la réduction locale du tissu adipeux au niveau de zones à problèmes peut se faire grâce aux exercices localisés.

La théorie est que si vous travaillez un endroit spécifique ou un groupe musculaire, plus de graisses seront brûlées dans cette zone.

Par exemple, vous pourriez penser qu’en faisant beaucoup de relevés de buste ou de crunchs vous allez réduire votre tissu adipeux au niveau des abdominaux ?

Aussi séduisant que cela puisse paraître, l’augmentation de l’activité d’un groupe musculaire ne diminue pas le tissu adipeux à cet endroit.

Désolé pour cette mauvaise nouvelle, mais l’amincissement local est un mythe.

La façon dont votre corps mobilise les graisses dépend de votre génétique et il s’agit d’un processus incroyablement complexe.

La recherche actuelle montre que l’exercice mobilise les acides gras via les hormones libérées dans le sang et qui agissent contre les dépôts adipeux dans tout le corps. Aucune preuve n’indique que ces acides gras libérés d’une façon plus importante au niveau des amas adipeux quand ces derniers sont directement localisés au dessus des muscles qui sont sollicités.

Encore septique ?

Une étude montre clairement que la réduction locale des graisses 1 appartient aux livres de contes.

Dans cette étude sur la physiologie de l’exercice, les scientifiques ont étudié les stockages adipeux sous-cutanés au niveau des bras droit et gauche de joueurs de tennis. Ils ont trouvé que la circonférence (ou la musculature) du bras dominant était plus importante que celle de l’autre bras, mais que le taux de graisse était le même dans les deux bras.

Le stress du tennis a causé une hypertrophie musculaire, mais malgré tout le travail effectué par ce bras, les réserves adipeuses sont restées identiques à l’autre bras.

Éliminez les graisses de votre régime

Ne faites pas l’erreur de penser que toutes les graisses sont mauvaises.

En fait, consommer la quantité adéquate de graisse est très important pour brûler les graisses et pour votre santé générale.

Les graisses alimentaires servent à transporter les vitamines liposolubles A, D, E et K. En supprimant toutes les graisses de votre alimentation, vous pouvez réduire le taux de ces importantes vitamines, ce qui avec le temps peut aboutir à des carences.

Les lipides retardent également l’apparition des fringales et apportent la sensation de satiété après un repas. C’est la grande raison pour laquelle les régimes trop pauvres en graisses échouent.

Si vous voulez réduire votre tissu adipeux, soyez raisonnable avec votre consommation de graisses et limitez leur nombre de calories à 10-20 % de votre apport calorique total.

Lectures conseillées

Pensez-vous que faire un écart alimentaire de temps en temps puisse annihiler tous vos efforts ? En réalité c’est tout le contraire. On vous explique tout dans cet article sur le cheatmeal et dans notre article sur les clés d’un régime réussi.

Articles pour les curieux(euses)