Les hormones qui régulent la perte de poids

hormones-regulatrices-graisse

Le stockage de la graisse corporelle résulte de l’action de nombreuses hormones. Nous verrons dans cet article les hormones régulatrices de la graisse influencées par le sommeil. En effet, une étude récente parue dans la revue Nature Communications a montré que la privation de sommeil augmentait les pulsions alimentaires et une diminuait les décisions alimentaires rationnelles dans le cortex frontal 1. Si vous voulez vous débarrasser de votre graisse, vous comprendrez après avoir lu cet article qu’une bonne nuit de sommeil est la base pour perdre du poids.

La leptine

La leptine indique à votre cerveau que vous êtes rassasié et régule le métabolisme de sorte que vous brûlez plus de graisse quand votre corps en a besoin. Pour la perte de graisse, vous avez besoin de beaucoup de leptine circulante afin que votre cerveau fasse passer son message. Une étude parue dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism 2a conclu que la durée du sommeil influe sur la production de leptine, ce qui affecte négativement d’autres hormones comme le cortisol et l’hormone stimulant la thyroïde (TSH) 3. Les chercheurs ont conclu que « le sommeil module un élément majeur du contrôle neuroendocrinien de l’appétit. » Veillez donc à bien dormir pour maximiser votre perte de poids.

La ghréline

Cette hormone réalise l’action contraire de la leptine. La ghréline indique à votre cerveau qu’il faut manger maintenant. L’augmentation de la ghréline signifie que vous serez plus susceptible de perdre le contrôle de vos prises alimentaires. Une étude parue dans le Journal of Sleep Research 4 a montré qu’une nuit blanche augmente significativement les taux de ghréline et la faim, ce qui à long terme pourrait contribuer à la prise de graisse et à l’obésité.

Adiponectine

Cette hormone anti-inflammatoire qui permet de prédire les problèmes cardiovasculaires régule plusieurs processus métaboliques, y compris l’oxydation des graisses. Les études montrent que des niveaux d’adiponectine optimaux peuvent réduire le risque de résistance à l’insuline et le diabète 5. Une étude parue dans The Journal Physiology and Behavior (journal de physiologie et du comportement) a montré que le manque de sommeil diminue la production d’adiponectine, et augmente les risques cardiovasculaires chez les femmes de type caucasiennes 6.

Insuline

Des niveaux élevés de cette puissante hormone de stockage déclenchent la mise en réserve de graisse. Une étude publiée dans le Journal of Applied Physiology a conclu que la perte de sommeil chronique diminuaient la sensibilité à l’hormone insuline, et augmentait la faim et de l’appétit contribuant à la prise de poids, une résistance à l’insuline et au diabète 7.

Glucagon

Le glucagon fait le contraire de l’insuline. Cette hormone libère la graisse de vos cellules graisseuses pour l’utiliser comme énergie. Une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism a montré que 4,5 heures de sommeil chaque nuit diminuait les taux circulants de glucagon.

Cortisol

Cette hormone du stress peut vous être utile à court terme, mais (quand elle est élevée chroniquement) provoque la mise en réserve des graisses et la dégradation des muscles. Une étude réalisée en 1997 et publiée dans The journal Sleep a montrée que le manque de sommeil provoquait une élévation du taux de cortisol le lendemain soir 8. Les chercheurs ont conclu que le manque de sommeil peut augmenter le stress ainsi que des problèmes métaboliques et cognitifs.

L’hormone de croissance

Votre corps produit cette hormone «fontaine de jouvence» pendant le sommeil profond en phase 4. Parmi ses avantages, l’hormone de croissance (GH) aide à la synthèse et la réparation musculaire, augmente l’énergie et améliore le métabolisme des graisses. Les personnes qui ne dorment pas assez et ceux qui se réveillent souvent pendant la nuit pourraient ne pas fabriquer la GH de manière optimale. Une étude réalisée en 1991 et parue dans Journal of Psychiatry and Neuroscience a montré qu’une diminution du nombre d’heures de sommeil provoquait une baisse de la production d’hormone de croissance par votre corps 9.

Lectures recommandées

Parmi les hormones à connaître, la testostérone est l’une des plus puissantes, car elle permet à la fois de prendre du muscle et de perdre de la graisse. Autre lecture recommandée : l’article sur l’hormone de l’euphorie fabriquée pendant un effort physique intense.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)