Quels sont les bienfaits de la reine des herbes Holy basil (tulsi) ?

holy-basil

Holy Basil (aussi appelé tulsi ou basilic sacré) est particulièrement connu pour sa capacité à aider le corps à gérer le stress. Cependant, il n’est pas connu comme étant la « Reine des herbes » pour cette seule raison !

En effet, cette herbe a une longue histoire qui remonte à plus de 3 000 ans. Historiquement utilisées comme médicament en raison de ses pouvoirs thérapeutiques, les feuilles de basilic sacré sont maintenant considérées par la plupart des gens comme des adaptogènes. Aujourd’hui, le tulsi est couramment consommé par les bodybuilders en tant que complément alimentaire.

Ses propriétés sont très nombreuses. En effet, cette herbe est utilisée comme remède naturel contre l’anxiété, la fatigue surrénalienne, l’hypothyroïdie, le déséquilibre de la glycémie, remède contre l’acné et même comme booster de testostérone. Voici dans cet article, l’intégralité des effets du basilic sacré appuyés par les dernières recherches scientifiques.

Qu’est-ce que le Tulsi ?

Holy basil ou Tulsi (Ocimum sanctum ou Ocimum sanctum Linn) est une herbe majeure de la médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne). Elle est surtout connue comme un adaptogène : une herbe qui aide l’organisme à réagir au stress (physique, chimique, métabolique ou psychologique).

Elle est appelée « reine des herbes » et son nom en Sanskrit (langue indienne) signifie « l’incomparable ». Pour l’anecdote, l’hindouisme lie la plante tulsi à une déesse.

Cette herbe médicinale est censée promouvoir la longévité et est considérée comme un élixir qui favorise l’équilibre et la résistance contre tous les défis de la vie1.

Les applications traditionnelles de cette herbe sont les suivantes : rhume, bronchite, diarrhée, troubles gastriques, maux de tête, inflammation, arthrite, maladies cardiaques, maladies de la peau, maladies des yeux, diverses formes d’empoisonnement, piqûres d’insectes et le paludisme.

Les différentes parties de l’herbe sont utilisées en médecine, ce qui inclut les feuilles, la tige, la fleur, la racine, les graines et même la plante entière2.

Elle peut être prise sous forme de tisane, de poudre séchée ou de feuilles fraîches pour cuisiner. Voici maintenant tous les bienfaits liés à cette herbe sacrée.

Quelle est sa valeur nutritionnelle ?

(pour 100 g)

  • Protéines : 4,2 g / Lipides : 0,5 g / Glucides : 2,3 g
  • Vitamine C : 25 mg
  • Calcium : 25 mg
  • Phosphore : 287 mg
  • Fer : 15,1 mg.

Holy basil contient aussi de nombreux composés actifs : Eugénol (1-hydroxy-2-méthoxy-4-allylbenzène), acide oléanolique, acide ursolique, acide rosmarinique, carvacrol, β-caryophyllène, β-elemene et Germacrene D

Quels sont les bienfaits du tulsi ?

Diminue le stress et l’anxiété

Le tulsi est une herbe apaisante qui produit des effets relaxants. Néanmoins, il ne provoque pas de somnolence ou de sommeil.

À savoir que le stress est un facteur important de prise de graisse.

De ce fait, limiter le stress (production de cortisol) est capital pour les pratiquants de la musculation qui souhaitent avoir un corps musclé et sec.

Dans une étude menée sur 158 patients âgés de 18 à 65 ans, OciBest (extrait végétal complet de tulsi), s’est révélé 39 % plus efficace dans la gestion des symptômes liés au stress par rapport à un placebo sur une période de six semaines3.

Dans une autre étude portant sur 35 personnes souffrant de troubles de l’anxiété, la prise de tulsi (500 mg) au cours de deux repas par jour a permis de réduire l’anxiété et les sentiments de dépression sur une période de deux mois.

Les études montrent que cet effet apaisant fonctionne aussi chez les animaux. Il a notamment évité chez le rat des augmentations du taux de corticostérone dans le sang (comparable aux taux de cortisol chez l’homme)4.

Dans une autre étude menée chez le rat, la prise de l’ocimumosides, un des composés actifs de l’herbe holy basil (tulsi) a permis de réguler la glycémie et le taux de corticosterone.

Au niveau de « l’humeur », une étude5 a montré que la prise de tulsi été aussi efficace chez les souris que la desipramine, un antidépresseur tricyclique.

Augmente la testostérone

Au sujet des hormones, le basilic sacré et son principe actif (l’acide ursolique) ont été étudiés in vitro et chez l’animal.

Dans une étude6, on a donné 2g/jour d’holy basil à des lapins mâles.

Cette supplémentation a permis de faire monter en flèche les taux de testostérone d’une moyenne de 303 ng/dL à 1500 ng/dL, qui était la limite de détection maximale de l’appareil.

Comme la production de l’hormone lutéinisante (LH) a chuté complètement, la puissance d’holy basil semble être comparable aux stéroïdes anabolisants.

Pour cette raison, veille à ne pas dépasser les doses recommandées par les fabricants.

En effet, Holy basil semble être incroyablement anabolisant (même si l’étude a été faite chez le lapin), à tel point qu’il en résulte des effets secondaires similaires à ceux des stéroïdes (arrêt de l’axe HPTA).

Effet anti-inflammatoire

Une étude américaine réalisée à la Michigan State University a montré que le pouvoir anti-inflammatoire d’holy basil est comparable selon les concentrations à de l’ibuprofène.

D’après les recherches7, si cette plante fonctionne aussi bien en tant qu’anti-inflammatoire, c’est qu’elle agit sur l’enzyme COX-2, communément ciblée par les anti-inflammatoires comme l’aspirine.

Chez le rat par exemple, l’huile essentielle de Tulsi est tellement puissante et efficace qu’elle s’est montrée plus efficace qu’un traitement médicamenteux standard contre la granulomateuse (réaction inflammatoire évoluant vers le cancer)8.

Améliore les fonctions cognitives

Chez le rat, le tulsi améliore la mémoire et l’attention en inhibant l’acétylcholinestérase. Cela permet une augmentation directe du taux d’acétylcholine, un neurotransmetteur (le même que chez les humains) impliqué dans la mémoire et l’apprentissage dans le système nerveux central et le système nerveux autonome.

Une autre étude a montré qu’un extrait de tulsi permet de protéger contre les problèmes de mémoire liés au vieillissement chez la souris. Cela indique que le tulsi peut être bénéfique dans le traitement des troubles cognitifs tels que la maladie d’Alzheimer et la démence.

Protège le cœur

Un extrait de feuilles de tulsi a réduit l’inflammation des tissus cardiaques chez des souris victimes d’une crise cardiaque (infarctus du myocarde)9.

L’extrait de tulsi peut aussi prévenir certaines maladies cardiovasculaires en inhibant la myéloperoxydase (MPO), une enzyme oxydante qui peut causer la formation de plaque dans les artères (connue sous le nom d’athérosclérose).

Une autre étude a montré que l’extrait de tulsi a une forte activité anti-inflammatoire dans les cellules humaines, validant son utilisation historique dans le traitement des maladies cardiovasculaires10.

Au niveau des paramètres lipidiques, une étude portant sur des lapins a montré que les feuilles de tulsi réduisent significativement les taux sanguins de cholestérol, de triglycérides et de cholestérol LDL avec une augmentation significative du cholestérol HDL (le bon cholestérol)11.

Anti-cancéreux

Les résultats des recherches sur l’activité anticancéreuse du tulsi ont démontré son efficacité contre de nombreux cancers : peau, poumon, sein et des effets préventifs contre le cancer du foie, le cancer de l’estomac et le cancer oropharyngé.

  • Cancer de la peau121314
  • Cancer du poumon15
  • Cancer du sein1617
  • Cancer du foie181920212223
  • Cancer de l’estomac24252627
  • Cancer oropharyngé2829

Autres bienfaits connus

  1. Lutte contre le diabète et les déséquilibres glycémiques30
  2. Protège le foie31
  3. Apaise et guérit les ulcères de l’estomac3233
  4. Antioxydant3435
  5. Anti-douleur3637
  6. Anti-bactérien3839404142
  7. Lutte contre le Candida albicans4344

Quelle est la dose recommandée ?

On recommande le plus souvent 500 mg d’extrait de feuille d’Holy basil pris deux fois par jour pour obtenir des effets adaptogènes. Pour obtenir une augmentation du taux de testostérone, des doses au-dessus de 2 g sont couramment utilisées.

Références

  1. Ocimum sanctum Linn. A reservoir plant for therapeutic applications: An overview.
  2. Therapeutic uses of Ocimum sanctum Linn (Tulsi) with a note on eugenol and its pharmacological actions: a short review.
  3. Efficacy of an Extract of Ocimum tenuiflorum (OciBest) in the Management of General Stress: A Double-Blind, Placebo-Controlled Study.
  4. Effect of Ocimum sanctum Linn on noise induced changes in plasma corticosterone level.
  5. Effect of Ocimum sanctum roots extract on swimming performance in mice.
  6. Effect of tulsi (Ocimum Sanctum Linn.) on sperm count and reproductive hormones in male albino rabbits.
  7. Antimicrobial efficacy of Tulsi leaf (Ocimum sanctum) extract on periodontal pathogens: An in vitro study.
  8. Anti-inflammatory and antiedematogenic activity of the Ocimum basilicum essential oil and its main compound estragole: In vivo mouse models.
  9. Amelioration of inflammation by phenolic rich methanolic extract of Ocimum sanctum Linn. leaves in isoproterenol induced myocardial infarction.
  10. Ocimum sanctum leaf extracts attenuate human monocytic (THP-1) cell activation.
  11. Changes in the blood lipid profile after administration of Ocimum sanctum (Tulsi) leaves in the normal albino rabbits.
  12. Chemopreventive action by an extract from Ocimum sanctum on mouse skin papillomagenesis and its enhancement of skin glutathione S-transferase activity and acid soluble sulfydryl level.
  13. Protective effect of Ocimum sanctum on 3-methylcholanthrene, 7,12-dimethylbenz(a)anthracene and aflatoxin B1 induced skin tumorigenesis in mice.
  14. Antimelanoma and radioprotective activity of alcoholic aqueous extract of different species of Ocimum in C(57)BL mice.
  15. Ethanol extract of Ocimum sanctum exerts anti-metastatic activity through inactivation of matrix metalloproteinase-9 and enhancement of anti-oxidant enzymes.
  16. Induction of apoptosis by eugenol in human breast cancer cells.
  17. Inhibitory effects of rosemary extracts, carnosic acid and rosmarinic acid on the growth of various human cancer cell lines.
  18. Inhibition by an extract of Ocimum sanctum of DNA-binding activity of 7,12-dimethylbenz[a]anthracene in rat hepatocytes in vitro.
  19. Ocimum sanctum Linn. (Holy Basil) ethanolic leaf extract protects against 7,12-dimethylbenz(a)anthracene-induced genotoxicity, oxidative stress, and imbalance in xenobiotic-metabolizing enzymes.
  20. Anticarcinogenic effects of some Indian plant products.
  21. Ursolic acid attenuates oxidative stress-mediated hepatocellular carcinoma induction by diethylnitrosamine in male Wistar rats.
  22. Myrtenal attenuates diethylnitrosamine-induced hepatocellular carcinoma in rats by stabilizing intrinsic antioxidants and modulating apoptotic and anti-apoptotic cascades.
  23. Myrtenal, a natural monoterpene, down-regulates TNF-α expression and suppresses carcinogen-induced hepatocellular carcinoma in rats.
  24. Chemopreventive efficacy of a betel leaf extract against benzo[a]pyrene-induced forestomach tumors in mice.
  25. Proliferation, angiogenesis and apoptosis-associated proteins are molecular targets for chemoprevention of MNNG-induced gastric carcinogenesis by ethanolic Ocimum sanctum leaf extract.
  26. Eugenol induces apoptosis and inhibits invasion and angiogenesis in a rat model of gastric carcinogenesis induced by MNNG.
  27. Eugenol inhibits cell proliferation via NF-κB suppression in a rat model of gastric carcinogenesis induced by MNNG.
  28. Chemopreventive effect of Ocimum sanctum on DMBA-induced hamster buccal pouch carcinogenesis.
  29. Effect of Ocimum sanctum on Oral Cancer Cell Line: An in vitro Study.
  30. Randomized placebo-controlled, single blind trial of holy basil leaves in patients with noninsulin-dependent diabetes mellitus.
  31. Hepatoprotective activity of Ocimum sanctum alcoholic leaf extract against paracetamol-induced liver damage in Albino rats.
  32. Effect of standardized extract of Ocimum sanctum Linn. on gastric mucosal offensive and defensive factors.
  33. Evaluation of anti-ulcerogenic and ulcer-healing properties of Ocimum sanctum Linn.
  34. Characterization of the volatile pattern and antioxidant capacity of essential oils from different species of the genus Ocimum.
  35. Reversal of Cadmium-induced Oxidative Stress in Chicken by Herbal Adaptogens Withania Somnifera and Ocimum Sanctum.
  36. Antinociceptive action of Ocimum sanctum (Tulsi) in mice: possible mechanisms involved.
  37. Ocimum sanctum: An experimental study evaluating its anti-inflammatory, analgesic and antipyretic activity in animals.
  38. Comparative studies on the activity of basil–an essential oil from Ocimum basilicum L.–against multidrug resistant clinical isolates of the genera Staphylococcus, Enterococcus and Pseudomonas by using different test methods.
  39. Antibacterial activity of Ocimum sanctum L. fixed oil.
  40. Activity of Ocimum sanctum (the traditional Indian medicinal plant) against the enteric pathogens.
  41. Immunotherapeutic potential of Ocimum sanctum (L) in bovine subclinical mastitis.
  42. Preliminary studies on activity of Ocimum sanctum, Drynaria quercifolia, and Annona squamosa against Neisseria gonorrhoeae.
  43. Ocimum sanctum essential oil inhibits virulence attributes in Candida albicans.
  44. Anticandidal effect of Ocimum sanctum essential oil and its synergy with fluconazole and ketoconazole.