Femmes et musculation

musculation-femme

On entend cette question neuf fois sur dix lorsque les femmes veulent faire de la musculation pour s’entretenir, perdre du poids, perdre du ventre, des cuisses et fesses fermes: « est-ce que je ne vais pas prendre trop de muscle ? » ou « Mais je ne veux pas prendre de muscle » ou même « Je n’ai pas envie de perdre ma féminité. » Il est fort probable que vous-même (ou quelqu’un que vous connaissez) ayez fait ce genre de remarque. Beaucoup de femmes imaginent que leurs muscles vont doubler ou tripler de volume simplement parce qu’elles soulèvent un haltères !

Le muscle au féminin

Il est tout simplement irrationnel pour une femme d’avoir peur de se retrouver avec des muscles énormes si elle pratique la musculation. Cette crainte est due, en partie, à une représentation inexacte des femmes musclées. De nos jours, la majorité des femmes musclées que l’on voit est constituée de bodybuildeuses d’élite professionnelle, d’haltérophiles ou d’athlètes comme les lanceuses de poids/javelot qui se sont entraînées pendant des années pour développer leur musculature. Comme leurs physiques extrêmes sont les seules illustrations de « femmes musclées », beaucoup de femmes évitent le bodybuilding de peur d’avoir immédiatement une plastique hyper développée. Vous voulez un corps tonique, mais pas trop musclé. Vous voulez aussi répondre aux canons de la féminité tels que les impose la société. Cela vous semble compliqué ? Qu’êtes-vous donc censée faire ? Pratiquer la musculation, bien sûr! Découvrez donc les raisons.

Pourquoi ne pas avoir peur de prendre du muscle ?

Imaginons un instant que les femmes qui font régulièrement de la musculation prennent tout d’un coup des muscles massifs. Si c’était le cas, pourquoi les salles de remise en forme ne sont-elles pas remplis de femmes à la musculature hypertrophiée ? Revenons à la réalité : il est rare de voir une femme avec de très gros muscles parce que pour obtenir ce genre de physique, certains éléments sont nécessaires : un bon potentiel génétique, des années d’entraînement intense visant spécifiquement à développer une grosses masse musculaire et enfin, un taux de testostérone (hormone masculine) plus élevé que la normale. Bien sûr, il y a aussi les femmes qui se « supplémentent » en androgènes…

femme-pose-biceps

La plupart des femmes qui font de la musculation ont du mal à avoir des muscles épais et renflés en raison de leur faible taux de testostérone: une femme ne peut pas augmenter son volume musculaire comme un homme parce qu’elle a 20 à 30 fois moins de testostérone qu’un homme; or, le développement musculaire est lié en grande partie au taux plasmatique de cette hormone. Bien que les hommes et les femmes deviennent aussi forts grâce à la musculation (proportionnellement à leur masse maigre), ils ne deviennent pas aussi musclés. Même les bodybuildeuses professionnelles reconnaissant à quel point il est difficile de se forger de gros muscle.

Maintenant que vous êtes convaincue qu’il n’y a pas à vous inquiéter d’avoir des muscles énormes, cessez de passer des heures sur le stepper et mettez-vous à pousser de la fonte ! Décider d’une apparence physique qui soit réaliste pour vous et lancez-vous à fond. Le but de la musculation n’est pas de ressembler à quelqu’un d’autre, il doit être d’améliorer au maximum son physique et sa santé en perdant de la graisse et en ayant une bonne forme physique. Les spécialistes recommandent les mêmes programmes de musculation pour les hommes et les femmes.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)