Étirer les mollets

étirement mollet

Cet exercice permet d’étirer très efficacement les muscles des mollets. Situé sur la partie postérieure de la jambe, ces muscles sont facilement courbaturable si on ne les étirent pas après un exercice d’endurance. Après avoir décrit la technique qui permet l’étirement du mollet, nous détaillerons le rôle et l’anatomie de ce muscle.

Comment étirer les mollets

Placez-vous en face d’un mur, à une distance légèrement supérieur à celle des bras. Avancez, fléchissez une jambe en avant et gardez l’autre tendue avec le talon fermement plaqué au sol. Expirez et penchez-vous contre le mur en maintenant l’alignement du corps, depuis la nuque jusqu’aux talon. Le poids du corps devra être sur la jambe avant et les bras seront fléchis. Pour solliciter le soléaire (à droite), fléchissez la jambe tendue au niveau du genou, mais en gardant le talon fermement appuyé contre le sol. Faites les deux côtés.

Conseil pour étirer les mollets : évitez de laisser le dos s’arrondir ou de trop cambrer vers l’avant.

Anatomie et rôle des mollets

Le muscle du mollet aussi appelé muscle triceps sural comprend les 2 muscles gastrocnémiens (ancien jumeaux) et le muscle soléaire. Ces 3 faisceaux s’insèrent indépendamment sur la face postérieure du tibia et se réunissent en bas de la jambe pour former le tendon d’Achille. Le mollet permet l’extension de la cheville : c’est le muscle de la marche et du saut. Il a un aussi un rôle important en s’opposant à la pression rotulienne provoquée par la contraction du quadriceps (descente des escaliers). Ce muscle doit donc être renforcé mais il doit surtout rester souple.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)