Tout savoir sur la detox

detox

Après des excès alimentaires, comment redonner de l’allant à votre organisme ? En suivant une cure de détoxification, purifiante et revitalisante ! Lourdeur digestive, fatigue chronique, petits boutons… sont les signes qui indiquent que la « machine » est un peu encrassée. Nos excès (alimentation trop riche, anarchique) conduisent l’organisme à accumuler des toxines, responsables du vieillissement cellulaire. S’accorder un temps de repos digestif va permettre d’évacuer ces déchets, qui affaiblissent notre métabolisme. On en a tous déjà entendu ce genre propos :  » Après les fêtes, la chandeleur, Pâques… le régime détox !  » mais à quoi correspond vraiment ce terme de détoxication (the detoxification en anglais) ?

Définition

Au quotidien, le corps produit de nombreuses substances qui sont éliminées au niveau des émonctoires : peau, poumon, rein, urine et selles. Cependant, lorsque l’alimentation n’est pas adaptée ou trop riche, lorsque l’hydratation est insuffisante, avec la cigarette, l’alcool… les toxines (déchets des métabolismes cellulaires) s’accumulent et deviennent délétères à l’organisme. Nous ressentons alors la fatigue, le stress, le grain de peau est moins beau et au long terme les problèmes de santé apparaissent. Les bons réflexes jour après jour vous permettront de maintenir votre capitale santé, de développer nos performances (plus de fonte !) et de nous sentir mieux dans notre corps.

Principes

La détoxication prend en compte l’alimentation, l’hydratation, le sommeil, l’activité physique, etc. Pour notre plus grand plaisir, il y a aussi les massages, l’aromathérapie, la relaxation, la méditation… beaucoup de paramètres entrent en compte, mais le plus important est que vous trouviez votre équilibre. Au niveau alimentaire, rien de nouveau et surtout pas d’aliment miracle : je suis désolé, mais ça n’existe pas ! Une alimentation équilibrée sera la meilleure alliée. L’important étant surtout le respect de l’équilibre acido-basique. Les aliments acides tels que les céréales raffinées, la viande rouge, le fromage ne doivent représenter que 30% de votre consommation. Les aliments basiques tamponnant l’acidité des déchets métaboliques doivent donc représenter 70% de votre alimentation. On retrouve parmi eux, les fruits et les légumes.

Assainir, nettoyer, drainer

Comment ? Par des choix alimentaires sélectifs, sans tomber toutefois dans les excès d’une diète drastique. Tout d’abord, pour hydrater et drainer l’organisme, il n’y a pas mieux que l’eau. Ensuite, misez sur des aliments qui vont assainir le foie, nettoyer les intestins et améliorer la fonction rénale. Le radis noir (cru), l’artichaut (feuilles et coeur) et le pissenlit (en salade ou en tisane) facilitent la digestion en stimulant la sécrétion de bile. Pour un bon transit, optez pour la betterave rouge, les asperges, le fenouil, le céleri, la pomme. Une tasse d’eau chaude additionnée de citron frais simule l’activité hépatique. Privilégiez l’association de ces légumes avec du poisson, du riz complet, du maïs, du quinoa. N’hésitez pas à ajouter dans vos plats un peu d’ail, de gingembre, (antibactériens intestinaux) et de curcuma (anti-inflammatoire, détoxifiant). Enfin, préférez la cuisson vapeur et les produits bio et frais. Parallèlement, il conviendra de limiter les matières grasses animales, les plats préparés, les cures et céréales raffinés, l’alcool, le lait et le café.

Quelques stars de la détox

Ananas, artichaut, asperge, betterave, brocoli, cerise, choux, cresson, fraise, pomme, jus de citron. Ils contiennent des enzymes (catalyseurs de réaction) ou molécules qui stimulent les organes participant à l’élimination des déchets : rein, foie, poumon, système lymphatique. Point important : ce n’est pas parce qu’un aliment paraît acide en bouche que c’est un aliment acide. Bon, vous avez changé la composition de votre chariot, plus de légumes et moins de pizza, OK, mais c’est fini les beignets d’aubergine et les quiches aux poireaux. À nous les poissons-papillotes, les haricots vapeur et les belles salades ! La majorité des vitamines et des minéraux sont « sauvés » par ce type de cuisson. Si vous trouvez ça un peu triste, rien ne vous empêche d’ajouter des épices, des aromates, des condiments pour rendre ces produits attirants… Je sais vous commencez à être convaincu ! Et l’hydratation alors ! J’y viens !

Nous sommes composés d’eau à 70% : sang, liquide extra-cellulaire, liquide intracellulaire, lymphe… Les toxines et les déchets de l’organisme sont dilués dans ces liquides pour être éliminés. Comment voulez-vous vous détoxiquer si vous ne vous hydratez pas suffisamment ? Pour commencer, s’hydrater ce n’est pas une fois par jour pendant la séance de muscu ou en rentrant le soir. Ce n’est pas en buvant du coca, du café ou du thé. S’hydrater c’est boire de l’EAU !!!

L’eau

Eau de source, eau minérale et eau du robinet à varier le plus souvent possible. Soit vous gérer vos quantités : une bouteille de 1,5L par jour en plus de ce que vous pouvez boire pendant vos séances de sport. Soit vous gérer la fréquence : 1 verre d’eau avant le petit déjeuner, à 10 h, avant le déjeuner, en début d’après-midi, vers 16 h, en rentrant du travail, dans la soirée… Pour varier : jus de citron, tisanes… mais la seule boisson indispensable reste l’eau.

Dernières recommandations

N’oubliez pas l’activité physique régulière, la récupération musculaire pour les mordus de sport et une bonne nuit de sommeil : et vous êtes déjà tout neuf !  Il faut du temps pour changer les (mauvaises) habitudes alors « Rigueur, rigueur et puis un jour facilité !! » Prenez soin de vous.

Sophie BESSENAY – Diététicienne Nutritionniste

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)