Musculation > Entraînement > Guide musculation > Débuter la musculation > Conseils pour être motivé à s’entraîner

Qu’est-ce qui permet d’avoir de la motivation pour s’entraîner ?

comment-avoir-motivation-entrainement

Hélas ! L’été et les vacances sont en train de se terminer tout doucement et ce sera bientôt la rentrée. Cette période est en général difficile sur le plan sportif, car souvent tu as combiné à la fois un arrêt de l’entraînement plus ou moins long, avec une alimentation pas toujours très saine : glaces, gaufres, chouchous (cacahuètes caramélisées), apéro, etc.

Avec une balance qui annonce quelques kilogrammes de graisse en plus, le moral en prend souvent un coup, mais ce n’est pas le moment de se laisser aller !

Dans cet article, je vais te présenter toutes les choses qui m’ont permis à un moment ou un autre d’avoir de la motivation pour aller m’entraîner.

Tu verras, ce sont des choses simples, mais qui ont été très efficaces avec moi : cela fait 15 ans que je m’entraîne sans arrêt, mis à par une semaine de récupération complète de temps en temps.

Bien sûr je me suis parfois aussi arrêté plus longtemps, 2 à 3 semaines pour les grandes vacances, et c’est à ce moment-là que ça a été le plus dur pour se remettre dans le bain ! Allez ! Trêve de bavardage, voici mes conseils pour trouver / garder la motivation en musculation.

1. Avoir des objectifs réalistes

Pourquoi est-ce que tu souhaites t’entraîner ? C’est une question importante qu’il faut te poser et dont il faut avoir une réponse.

Parce ce qu’il faut que tu perdes du poids ? Parce qu’il faut que tu prennes du muscle ? NON ! La bonne réponse est parce que tu veux perdre du poids ! Parce que tu veux prendre du muscle ou parce que tu veux être en meilleure santé.

Un des secrets de la réussite est de transformer l’obligation en conviction ou la contrainte en volonté.

objectif-musculation

En parlant d’objectif « réaliste », il y a une erreur courante que beaucoup de personnes commettent : c’est de vouloir ressembler à quelqu’un d’autre.

Ceci ne devrait pas être ton objectif ! On est comme on est et il faut apprendre à s’accepter. Une démarche plus saine et réaliste consisterait tout simplement à vouloir « devenir la meilleure version de soi-même ».

Une petite parenthèse, on dit souvent que telle star du fitness ou tel acteur bodybuildé a un physique exceptionnel, massif et sec grâce à sa génétique… bullshit !

Ils ont des physiques musclés et écorchés grâce aux stéroïdes et autres produits dopants qu’ils prennent.

Et puis il y a aussi la magie de Photoshop, des filtres et autres effets spéciaux… Donc vraiment, n’essaie pas d’être comme eux si tu tiens à ta santé.

Bref. Sur ces belles paroles, réfléchis bien à ton ou tes objectifs qui te motiveront à t’entraîner malgré les nombreuses tentations de ne pas aller à la salle.

2. Avoir un programme d’entraînement

C’est une évidence et pourtant combien de fois je suis tombé sur des personnes qui s’entraînaient sans programme, « à la va-comme-je-te-pousse ».

Non seulement il faut avoir un programme de musculation, mais il faut que celui-ci change ou évolue régulièrement.

La première raison à cela est que cela peut vite devenir lassant de faire exactement les mêmes choses semaine après semaine.

Il existe tellement de méthodes variées pour se muscler (callisthénie, kettlebell, la pliométrie, les sangles de musculation…), ce serait dommage de s’en priver !

La deuxième raison est que la variété apporte de nouveau stimulus permettant de travailler tes muscles différemment, de solliciter d’autres fibres, sous d’autres angles, etc. ce qui est essentiel pour un développement complet et harmonieux de l’ensemble des muscles du corps.

Dans tous les cas, il est nécessaire de ne pas rester sur les mêmes plans de séances.

L’ensemble des paramètres d’entraînement (exercices, répétitions, séries, etc.) doit changer de temps en temps pour forcer chaque fibre musculaire à se développer.

3. Se motiver avec des vidéos de bodybuilding

Avant d’aller m’entraîner, il y a une chose qui me donne l’envie de soulever des poids comme jamais ! Ce sont ces fameuses vidéos de « bodybuilding motivation ». Comme il est expliqué dans cet article sur l’importance de la préparation psychologique en musculation, la rage de réussir est capitale pour repousser ses propres limites.

Personnellement, voir des personnes motivées me motive !

Avant de faire une série d’un exercice, j’ai pour habitude de faire le vide dans ma tête, de fermer les yeux quelques secondes et de me concentrer mentalement sur une scène motivante. Je reste immobile, calme. Je respire profondément et d’un seul coup, je laisse une furie m’emporter pour soulever mes charges.

Pour te donner une idée de quoi je parle, voici un exemple de vidéo de C.T. Fletcher et de Terry Crews.

Je trouve que la scène vers la 10ème minute de la vidéo est terriblement motivante. « Everything you have ! Everything ! Right here ! Right now ! » Bon, il ne faut pas regarder la technique d’exécution…

4. Avoir une bonne playlist

Écouter une bonne playlist fait partie des choses les plus efficaces pour se motiver et faire une excellente séance.

Non seulement la musique permet de masquer le bruit de fond de la salle, mais elle permet surtout de se mettre dans une sorte de bulle de concentration.

Niveau son, je suis très éclectique. Je peux très bien écouter des musiques traditionnelles, des vieux tubes, de l’électro, de la pop, peu importe.

Ce qui est important, c’est que le son puisse me transporter quelques secondes « ailleurs », comme une sorte de transe. Souvent je me concentre sur des événements ou choses tristes. Cela me donne la rage et me permet souvent de pousser mes charges les plus lourdes.

Je me canalise aussi sur des choses plus joyeuses, mais c’est souvent au début de l’entraînement pour me mettre dans la séance. À ce moment-là j’écoute souvent des musiques électro qui donnent envie de bouger.

playlist-motivation-musculation

Comme pour beaucoup de choses, il faudra varier. Enfin personnellement, j’ai constaté que le fait d’écouter tout le temps les mêmes sons devenait lassant, et cela ne remplit donc plus sa fonction de « booster ».

En parlant de booster, les pré-workout peuvent être intéressant pour augmenter ton niveau énergie, et par la même occasion ta motivation.

Pour en revenir au son, je suis très fan des produits Beats by Dr. Dre. J’utilise personnellement les intra-auriculaires sans fil Beats Powerbeats 3 Wireless :

Le son est très bon, la batterie est largement suffisante pour une bonne semaine d’entraînement. Après, si tu apprécies d’écouter un son de haute qualité, le casque Beats by Dr. Dre Beats Studio 3 est un vrai bijou. Mais il faut avoir le budget…

5. S’entraîner dans une belle salle de sport

C’est un élément à prendre en considération ! S’entraîner dans un endroit sale avec du matériel et des machines obsolètes n’est pas idéal pour entretenir la petite flamme de la motivation. Heureusement, de nos jours, on peut trouver de belles salles de musculation toutes neuves et avec des prix très attrayants. Pour moins de 30 euros par mois, il est souvent possible d’avoir accès à une salle de musculation très complète, avec de nombreuses machines de cardio-training, etc.

golds-gym

Gold’s Gym Venice : une salle de sport qui donne envie de s’entraîner !

Le seul inconvénient avec ces salles aux abonnements si peu onéreux, c’est qu’elles ne disposent pas de coachs pour te suivre pendant tes séances.

Bien sûr il existe de nombreuses informations sur internet pour apprendre à t’entraîner : des conseils pour débuter, des programmes d’entraînement, et des guides complets pour t’initier aux mouvements de musculation, mais rien de ne peut remplacer l’œil avisé d’un professionnel pour améliorer ta technique et t’éviter de mal faire les choses.

À ce propos, je te conseille vivement si tu es débutant de te faire suivre par un professionnel, un vrai, et pas de suivre les conseils de « Gégé » l’apprenti bodybuilder dopé de la salle.

Pourquoi est-ce si important ?

  1. Primo, cela limitera les risques de te blesser. Et il n’y a rien de pire qu’une blessure pour perdre sa motivation.
  2. Secundo, s’entraîner avec les bons mouvements et de bonnes techniques te permettra de progresser beaucoup plus vite, et donc d’entretenir ta motivation.

Comment être suivi par un coach sportif ?

Il existe plusieurs solutions. Même si c’est de plus en plus rare, certaines salles de sport proposent encore un suivi personnalisé par un de leurs coachs sportifs. C’est le genre d’information qu’il faut demander avant de t’inscrire si tu débutes. Supposé que ta salle ne dispose pas de coach, tu peux toujours faire appel à un coach privé (ça fait mal au portefeuille).

Si toutefois tu n’as pas des centaines d’euros à dépenser dans un coaching privé, il existe deux autres solutions très intéressantes :

  1. Les clubs d’haltérophilie où tu pourras en plus apprendre des techniques et des mouvements avancés (moins de 200 euros par an)
  2. La box de CrossFit, qui propose chaque jour de nombreuses séances d’entraînement encadrées par un ou plusieurs professionnels (environ 100 euros par mois).

Ceci dit ! Si tu as déjà une certaine expérience en musculation et que tu n’as plus besoin d’être suivi par quelqu’un. Une salle propre, bien équipée et bien fréquentée fera l’affaire !

salle-de-musculation

Exemple d’une salle de musculation où l’on n’a pas du tout envie de s’entraîner.

Un dernier mot concernant les salles de sport. Si tu as les moyens, il peut être très intéressant de s’entraîner dans deux salles différentes.

En effet, il est impossible que deux clubs de fitness contiennent toutes les machines de musculation existante et cela peut être très avantageux d’avoir accès à un plus grand nombre d’appareils. Voir d’autres personnes et un autre environnement permet aussi de casser la routine et donc de maintenir un niveau de motivation élevé.

6. Avoir un(e) bon(ne) partenaire d’entraînement

Avoir un partenaire d’entraînement peut être énormément motivant. Mais attention, il faut que ce soit une personne sérieuse et pas une personne qui passera son temps à te distraire, à parler avec les gens de la salle, à vadrouiller à droite à gauche, etc. Dans ce cas-là, mieux vaut s’entraîner seul.

En revanche, si tu trouves une personne sérieuse et aussi motivée que toi, cela sera très bénéfique !

Premièrement, sans s’en rendre forcément compte, il y a toujours une certaine compétition qui s’installe, et cela permettra de stimuler d’autant plus l’envie de progresser.

Le facteur sécurité est aussi très important, et avoir un bon partenaire d’entraînement permettra plus facilement d’employer certaines techniques d’intensification.

Le frère, le collègue, l’ami ou toute autre personne partageant tes entraînements sera aussi là pour te donner l’envie d’aller faire ta séance quand parfois tu n’as pas une grande motivation. Cela arrive de ne pas avoir le moral, et à ce moment-là, un bon partenaire trouvera toujours les bonnes paroles pour te motiver !

Un dernier point non négligeable. S’entraîner avec quelqu’un d’autre permet de découvrir d’autres façons de s’entraîner. On a vite fait de s’enfermer dans une routine quand on s’entraîne seul, et partager l’entraînement d’une autre personne est souvent (malheureusement pas toujours) enrichissant.

7. Être bien équipé

Avoir une tenue de sport de qualité fait partie de ces petites choses qui peuvent motiver à aller s’entraîner. La base c’est d’avoir un short ou un survêtement, et un débardeur ou un tee-shirt qui évacuent la transpiration.

Une paire de chaussures adaptée

Très important ensuite (pour moi c’est capital) : une bonne paire de chaussures, surtout pour l’entraînement des jambes avec les squats, fentes, etc.

Celle que j’affectionne tout particulièrement, ce sont les Nike Metcon. Ces chaussures sont à la fois résistantes, souples, stables et légères. C’est un vrai atout pour travailler le bas du corps et pour tout autre entraînement  intensif qui demande de bons appuis.

Une bonne paire de gants

Il y a un autre accessoire auquel on ne pense pas forcément, mais qui est très pratique, ce sont les gants de musculation.

  1. Déjà ils te permettront de protéger tes mains et d’empêcher d’avoir des cals, des ampoules ou de la corne.
  2. L’autre avantage est qu’ils permettent d’améliorer la prise, ce qui est d’une grande utilité quand on soulève des charges lourdes ou pour faire des tractions. Il n’y a rien de pire que de devoir arrêter une série d’un exercice parce que la barre, l’haltère ou la prise te glisse des mains…
  3. Une bonne paire de gants te sera aussi salutaire pour prévenir certaines blessures causées justement par la barre qui glisse sous tes mains…

Au niveau des modèles, je te conseille une paire de gants avec une dragonne prolongée qui te permettra aussi de soutenir tes poignets.

Le mot de la fin

Tu as maintenant toutes les cartes en main pour faire des entraînements épiques et pour atteindre tes objectifs ! Ne relâche jamais tes efforts car ils payeront un jour !

Quelques lectures recommandées

Si tu commences la musculation, je te recommande de lire le dossier « créer son programme » qui te permettra de comprendre comment organiser tes séances. Un autre article à ne pas louper est celui qui explique combien de fois s’entraîner par semaine. Pour finir, si tu n’es plus débutant, mais que tu n’arrives pas à progresser, je te recommande de lire cet article : pourquoi tu ne progresses pas.
jimmy-thai

Rédigé par

Fondateur de Espace-Musculation.com

Livres recommandés

Articles pour les curieux(euses)