Pourquoi ne pas se priver de chocolat ?

chocolat

Il y a surement des amateurs de chocolat parmi vous, pratiquants de la musculation. Sachez qu’une consommation modérée de cette douceur vous fera profiter de nombreux bienfaits intéressants.

5 choses à savoir

  1. Le chocolat contient des flavonoïdes. Ces antioxydants puissants combattent les radicaux libres, responsables de maladies : ils peuvent réduire la pression artérielle, améliorer la sensibilité à l’insuline et renforcer le système immunitaire. Un flavonoïde en particulier, l’épicatéchine, stimule la production de monoxyde d’azote.
  2. Le beurre de cacao est la partie grasse de la fève de cacao : il est ajouté au chocolat au cours de la fabrication afin d’obtenir un produit onctueux et crémeux. Le beurre de cacao est composé à 70% de acides gras saturés, mais il s’agit essentiellement d’acide stéarique qui n’a qu’un effet minime sur le cholestérol.
  3. Le chocolat noir (70% de cacao et plus) contient deux fois plus d’antioxydants et moins de sucre que le chocolat au lait.
  4. 25 g de chocolat apportent 140 à 150 calories et 8 à 10 g de lipides. S’il n’y a rien de mal à manger un peu de chocolat noir, une consommation excessive est catastrophique pour le tour de taille. A l’inverse, la poudre de cacao est sans calories et riche en antioxydants.
  5. 25 g de chocolat au lait contiennent environ 6 mg de caféine. La même quantité de chocolat noir apportent environ 20 mg (contre 115 mg pour une tasse de café). Rassurez-vous, cela ne suffira probablement pas pour vous empêcher de dormir.

Mangez du chocolat !

Consommer du chocolat diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Selon une étude suédoise menée auprès de plus de 37 000 hommes et publiée dans la revue médicale Neurology, les gros consommateurs de chocolat (environ 60 g/semaine) ont un risque d’AVC plus faible que ceux qui n’en consomment pas. Des études précédentes avaient déjà montré ce résultat chez les femmes. L’effet bénéfique tiendrait à la présence dans le chocolat de flavonoïdes, dont les propriétés antioxydantes, anticoagulantes et anti-inflammatoires amélioreraient le flux sanguin et réduiraient la pression artérielle.

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)