Les bienfaits de la capsaïcine sur la perte de poids et la santé

capsaicine

La capsaïcine est un alcaloïde que l’on retrouve principalement dans les piments forts 1. Les Amérindiens ont utilisé le poivre de Cayenne (riche en capsaïcine) comme aliment et comme assaisonnement pendant près de 9 000 ans.

Cette épice était un aliment de base de leur cuisine, mais pas seulement. En effet, la capsaïcine était aussi utilisée (encore actuellement) comme analgésique contre les douleurs chroniques et pour soulager les douleurs inflammatoires.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au-delà de la sensation de feu en bouche, les études scientifiques montrent que la capsaïcine peut aussi augmenter le métabolisme, supprimer l’appétit et bien plus encore !

Comment fonctionne la capsaïcine ?

(un peu de théorie) Il existe un récepteur à la capsaïcine exprimé par les neurones sensoriels primaires dans la voie de la douleur, appelé récepteur TRPV1 (aussi appelé récepteur de la capsaïcine ou récepteur vanilloïde) 2.

La capsaïcine provoque d’abord une stimulation intense de ce type de neurones, suivie d’une longue période d’insensibilité aux stimuli physiochimiques.

Elle peut également diminuer la quantité de substance P dans la moelle épinière, mais pas dans le cerveau. La substance P joue un rôle dans la transmission de la douleur au niveau des synapses.

Quels sont les bienfaits de la capsaïcine ?

La capsaïcine aide à perdre du poids

Des études cliniques ont montré que la capsaïcine :

  1. Stimule le métabolisme.
  2. Augmente la combustion des graisses.
  3. Diminue l’appétit en augmentant la sécrétion de GLP-1 et en stimulant des parties du cerveau qui contrôlent l’appétit.
  4. Augmente la dépense énergétique de 50 kcal/jour, sans augmenter la fréquence cardiaque.

« Ce qui est intéressant c’est qu’à ce jour, les études indiquent que la capsaïcine en tant que supplément amaigrissant est sans danger 3. »

capsaicine-perte-de-poids

Capsaïcine et métabolisme

La capsaïcine augmente le métabolisme en activant les récepteurs TRPV1. Ces récepteurs sont impliqués dans l’augmentation de la température corporelle ainsi que dans la sensation de douleur.

Lors de leur activation, les récepteurs transfèrent du calcium dans les cellules, ce qui favorise la production cellulaire d’enzymes antioxydantes, tout en diminuant les protéines responsables de l’inflammation.

Cet afflux de calcium via TRPV1 est connu pour :

  • Améliorer l’endurance sportive (via la biosynthèse mitochondriale) 4.
  • Augmenter la synthèse des protéines musculaires (via l’activation de mTOR) 5 6.
  • Entraîner une sécrétion d’adrénaline des glandes surrénales 7 8.

Grâce à ce mécanisme, la capsaïcine augmente aussi le métabolisme de base dans le tractus gastro-intestinal.

Fait intéressant, cette activation de TRPV1 fournit des antioxydants protecteurs pour le foie en cas de stéatose hépatique non alcoolique (aussi connu sous le nom de maladie du soda ou NASH), et pour l’endothélium vasculaire en cas de glycémie élevée.

Oxydation des graisses

Le pourcentage de calories utilisées qui proviennent d’acides gras (plutôt que du glucose) semble augmenter à la suite de l’ingestion de capsaïcine chez le rat 9.

Cet effet est similaire chez l’Homme. Dans une étude japonaise réalisée en 2007 10, les scientifiques ont mesuré qu’une prise de 150 mg de capsaïcine une heure avant une activité physique de faible intensité a permis d’augmenter le taux d’oxydation des graisses.

capsaicine-piment

Capsaïcine et appétit

Il a été observé que la capsaïcine réduit l’apport alimentaire chez les souris, quel que soit leur régime alimentaire, standard ou riche en matières grasses 11.

La diminution de l’apport calorique a aussi été observée chez l’homme avec la consommation de poivrons rouges 12

Dans une étude réalisée dans l’université de Maastricht aux Pays-Bas, les chercheurs ont également constaté qu’une supplémentation de 750 mg de capsaïcine chez des hommes en bonne santé a permis de réduire l’apport alimentaire, entre 8,1 et 8,5%, principalement par une diminution de la consommation de graisse 13.

On ignore encore précisément comment cet élément brûlant fonctionne pour augmenter la satiété, mais une étude a montré qu’il réduit la production de l’hormone de la faim ghréline 14.

Permet de diminuer l’hypertension artérielle

Chez la souris, la capsaïcine retarde l’apparition des AVC en augmentant le taux d’oxyde nitrique (ou NO pour nitric oxide, le fameux gaz qui permet d’augmenter la vasodilatation) dans les vaisseaux sanguins. À savoir que cette augmentation de NO permet aussi d’augmenter l’espérance de vie des souris.

La capsaïcine permet également d’abaisser la tension artérielle chez les rats hypertendus. En outre, elle atténue la hausse de la tension artérielle nocturne causée par une diète riche en sel. Cette action est due à la réduction de la rétention de sodium par les reins.

Aide à guérir les ulcères de l’estomac

La capsaïcine permet de prévenir les ulcères de l’estomac et peut aussi aider à guérir les ulcères existants.

En effet, ce composant actif des piments permet d’inhiber les sécrétions d’acide gastrique, d’augmenter la sécrétion d’alcali et de mucus, et de stimuler le flux sanguin gastrique 15.

Possible aide contre le cancer

Des études ont montré que ce composé chimique retrouvé dans le piment de Cayenne était prometteur pour lutter contre certains types de cancers.

En effet, la capsaïcine déclenche l’apoptose (mort cellulaire) des cellules cancéreuses de l’estomac 16, du pancréas 17 et du côlon 18.

Quelques lectures recommandées

À la recherche d’autres moyens naturels pour t’aider à perdre du poids ? Regarde du côté de ces plantes et herbes adaptogènes . Beaucoup seront d’une grande aide pour soutenir ton métabolisme et brûler tes graisses. Tu pourras aussi compter sur ces coupe-faims naturels dont fait partie la capsaïcine. Il y a aussi ces 5 épices amaigrissantes, dont fait partie le poivre de Cayenne !

Références

  1. Pharmacology of the capsaicin receptor, transient receptor potential vanilloid type-1 ion channel
  2. Impaired Nociception and Pain Sensation in Mice Lacking the Capsaicin Receptor
  3. Capsaicin may have important potential for promoting vascular and metabolic health
  4. TRPV1 activation improves exercise endurance and energy metabolism through PGC-1α upregulation in mice
  5. Activation of calcium signaling through Trpv1 by nNOS and peroxynitrite as a key trigger of skeletal muscle hypertrophy
  6. Capsaicin mimics mechanical load-induced intracellular signaling events: involvement of TRPV1-mediated calcium signaling in induction of skeletal muscle hypertrophy
  7. Capsaicin-, resiniferatoxin-, and olvanil-induced adrenaline secretions in rats via the vanilloid receptor
  8. Adrenal sympathetic efferent nerve and catecholamine secretion excitation caused by capsaicin in rats
  9. Increase in swimming endurance capacity of mice by capsaicin-induced adrenal catecholamine secretion
  10. Alterations of autonomic nervous activity and energy metabolism by capsaicin ingestion during aerobic exercise in healthy men
  11. Activation of transient receptor potential vanilloid type-1 channel prevents adipogenesis and obesity
  12. Effects of red pepper on appetite and energy intake
  13. Sensory and gastrointestinal satiety effects of capsaicin on food intake
  14. The acute effects of a lunch containing capsaicin on energy and substrate utilisation, hormones, and satiety
  15. Hyperalgesia against capsaicin in persons with uninvestigated dyspepsia: potential as a new diagnostic test
  16. TRPV6 mediates capsaicin-induced apoptosis in gastric cancer cells–Mechanisms behind a possible new « hot » cancer treatment
  17. In vitro and in vivo induction of apoptosis by capsaicin in pancreatic cancer cells is mediated through ROS generation and mitochondrial death pathway
  18. Capsaicin, a spicy component of hot pepper, induces apoptosis by activation of the peroxisome proliferator-activated receptor gamma in HT-29 human colon cancer cells

Articles pour les curieux(euses)