Le rôle du calcium

calcium

Plusieurs facteurs contribuent à l’apparition de l’ostéoporose chez les hommes âgés. Une activité physique et un apport en calcium suffisant au cours de l’enfance jouent un rôle capital dans la constitution de la masse osseuse. Mais au-delà d’une consommation suffisante de calcium, d’autres facteurs hormonaux sont à prendre en considération.

La baisse du calcium

À mesure que les hommes prennent de l’âge, la production de testostérone et d’hormone de croissance diminue, ce qui se traduit par un inévitable ralentissement du processus de remodelage et d’entretien des os. Les os devenant moins denses et moins flexibles, l’ostéoporose vous guette. Associez le déclin de la production d’hormones et un apport insuffisant de calcium dans les premières années de vie et vous avez tous les ingrédients d’un risque accru de fractures et d’autres problèmes osseux lorsque vous prenez de l’âge. Certains experts prétendent aussi qu’une consommation importante de protéines, ce qui n’est pas rare chez les pratiquants de la musculation, peut augmenter l’élimination du calcium. Même si cette théorie est contestable, vous avez certainement intérêt à vérifier que votre alimentation vous apporte les quantités recommandées de cet important minéral. Enfin si vous buvez beaucoup de café ou si vous consommez chaque jour plus de 300 mg de caféine (c’est-à-dire 3 ou 4 tasses de café ou une canette de boisson énergisante) votre élimination de calcium augmente, ce qui se traduit par une diminution de la densité osseuse et un taux de fractures plus élevé.

Pas seulement pour les os

Le calcium n’intervient pas uniquement dans la formation des os. Il joue un rôle essentiel dans diverses fonctions de l’organisme, qui contribuent grandement à l’efficacité de votre maintien de votre enthousiasme.

Les muscles

La contraction musculaire requiert la présence d’une quantité adéquate de calcium. Si vous en manquez, vous risquez d’avoir des crampes, ce qui est généralement douloureux.

Le cœur

Le cœur est le muscle le plus important du corps et lui aussi a besoin de calcium pour fonctionner correctement. Un apport suffisant de calcium lui permettra de continuer à battre pendant de longues années.

Les nerfs

Outre son rôle dans la contraction musculaire, le calcium est également indispensable à la transmission nerveuse. Celle-ci permet aux fibres musculaires de se contracter rapidement lorsqu’il le faut et de conserver un bon rythme cardiaque.

Le sang

Lorsque vous vous blessez, qu’il s’agisse d’une coupure ou d’une déchirure, les facteurs de coagulation présents dans le sang interviennent rapidement pour stopper l’hémorragie. Là encore, le calcium joue un rôle capital en transformant les enzymes nécessaires en catalyseurs de la coagulation.

Avoir trop de calcium

Le revers de la médaille, c’est que les recherches révèlent qu’une consommation excessive de calcium comporte aussi des risques pour la santé : calcification importante des os et des tissus, constipation, nausées, ballonnements et risque accru de calculs rénaux. L’excès de calcium peut également augmenter le risque de maladies cardio-vasculaires : les dépôts de calcium qui se créent sur les parois des vaisseaux sanguins risquent de les obstruer et de provoquer un infarctus. Même si la pratique de la musculation contribue au maintien de la densité osseuse en augmentant la fixation du calcium, il n’est pas nécessaire de dépasser l’apport recommandé pour les adultes. Bien qu’ils soient extrêmement rares, les symptômes d’une hypercalcémie sont les suivants : confusion, hypertension, sensibilité accrue à la lumière, soif, ralentissement du rythme cardiaque, arythmie, dépression, douleurs musculaires et osseuses, nausées, vomissements, démangeaisons et rougeurs cutanées.

En résumé

Pour absorber suffisamment de calcium, commencez par revoir votre régime alimentaire. On trouve du calcium dans de nombreux aliments, sans parler des compléments alimentaires. L’ajout de calcium à certains aliments qui n’en contiennent pas beaucoup d’habitude (jus d’orange, chocolat) peut parfois faciliter les choses, mais il faut néanmoins s’efforcer de consommer au moins l’apport nutritionnel conseillé (ANC)

Partager cet article

Articles pour les curieux(euse)