Anatomie des muscles de la cuisse

anatomie-muscle-cuisses

Pour la description anatomique de la cuisse, nous inclurons également l’anatomie et le rôle des muscles de la région fessière.

Au niveau de la cuisse, on retrouve de nombreux muscles dont :

  • Le quadriceps
  • Le droit antérieur
  • Les ischios-jambiers
  • Les adducteurs
  • Les abducteurs

Le quadriceps

Ce muscle complexe est formé de quatre faisceaux et se rapproche par de nombreux points du triceps brachial.

Comme lui il présente deux muscles latéraux : le vaste interne et externe, comme lui il a un muscle inséré à distance : le droit antérieur, correspondant à la longue portion.

Un seul muscle les différencie : le muscle crural, ou vaste intermédiaire. Ce dernier, situé dans le plan profond, n’est évidemment pas visible.

Le crural s’insère sur les deux tiers supérieurs de la face antérieure et externe du fémur et se termine sur le tendon commun à la base de la rotule.

Le vaste externe s’insère sur une crête verticale qui limite en avant le grand trochanter, sur le tubercule pré-trochantérien, sur la crête externe de trifurcation de la ligne âpre et sur les faces externes et antérieures du fémur. Il se termine sur le tendon commun fixé à la base et sur le bord externe de la rotule.

Le droit antérieur possède trois tendons d’origine : un tendon direct fixé sur l’épine iliaque antéro-inférieur, un tendon réfléchi fixé sur la partie postérieure de la gouttière sus cotyloïdienne et un tendon récurrent fixé sur la capsule de la face antérieure de l’articulation de la hanche.

Ces trois tendons d’origine fusionnent. Le droit antérieur se termine sur le tendon commun sur le bord antérieur de la base de la rotule en avant du crural.

Ces quatre faisceaux (crural, vaste interne, externe et droit antérieur) ont donc une terminaison commune sur la base de la rotule où l’on retrouve les trois plans de ce muscle. Un plan profond pour le crural, un plan moyen pour les vastes et un superficiel pour le droit antérieur.

Le muscle sartorius (anciennement appelé muscle couturier)

Ce muscle superficiel s’insère en haut sur l’épine iliaque antéro-supérieur, croise en diagonale la face antérieure de la cuisse et se fixe en bas sur la partie interne de l’extrémité supérieure du tibia.

Ce muscle est fléchisseur de la jambe sur la cuisse, fléchisseur de la cuisse sur le bassin. Il est également abducteur et rotateur externe.

Le muscle biceps fémoral

Appartenant aux muscles ischio-jambiers, le biceps fémoral (anciennement biceps crural)) est divisé en deux à sa partie supérieure: le long biceps, qui s’insère en haut sur la tubérosité ischiatique et le court biceps (courte portion), s’attachant sur la partie inférieure de la ligne âpre du fémur.

Ces deux faisceaux se réunissent et l’insertion terminale se fait sur l’apophyse styloïde du péroné. Le muscle biceps fémoral est fléchisseur de la jambe sur la cuisse, extenseur de la hanche par le long biceps, rotateur externe de la jambe si le genou est fléchi.

Le muscle semi-tendineux et semi-membraneux

Ces deux muscles faisant partie de l’ischio-jambier occupent la partie interne de la face postérieure de la cuisse. Ils s’insèrent en haut sur l’ischion et en bas sur l’extrémité supérieure de la face interne du tibia.

Ces deux muscles sont extenseurs de la cuisse, fléchisseurs de la jambe sur la cuisse, rotateur en dedans de la jambe fléchie (semi-tendineux seul).

Le muscle poplité

Muscle court et plat situé à la partie postérieure du genou. Il s’insère en haut, sur la partie postéro-externe du condyle externe, en bas sur la ligne oblique du tibia. Ce muscle est fléchisseur de la jambe et rotateur en dedans.

Le muscle gracile

Anciennement nommé droit interne, le muscle gracile est superficiel. Il s’insère en haut sur le pubis et en bas sur l’extrémité supérieure de la face interne du tibia. Ce muscle est fléchisseur de la jambe sur la cuisse, rotateur interne de la jambe et légèrement adducteur.

Le muscle pectiné

S’insère sur le pubis et la partie supérieure de la ligne âpre, juste au-dessus des adducteurs. Ce muscle est fléchisseur de la cuisse sur le bassin, adducteur.

Les adducteurs

Ce groupe musculaire donne le galbe à la partie supéro-interne de la cuisse.

Composé du grand, petit et moyen adducteur, il ne laisse en faite voir extérieurement que le moyen adducteur et le pectiné qui recouvrent entièrement le petit adducteur et la partie supérieure du grand adducteur.

Toujours dans cette région interne de la cuisse se trouve le muscle droit interne qui occupe la partie la plus interne de la cuisse et qui descend en dedans des adducteurs. Il s’insère sur la face antéro-inférieure de la surface angulaire du pubis et sur la lèvre externe du bord inférieure de la branche ischio-pubienne. Le corps musculaire est allongé et aplati en haut et devient cylindrique en bas.

Il se termine à la face interne du tibia en arrière du couturier et au-dessus du demi-tendineux. Il fait partie des muscles de la patte d’oie. Le muscle couturier est un muscle également bien visible quand l’athlète possède une bonne définition.

Ce muscle long, mince et aplati, oblique en bas et en dedans, croise en diagonale la région antérieure de la cuisse. Il prend son origine sur l’épine iliaque antéro-supérieure et se termine par un tendon qui passe en arrière du condyle interne du fémur et se fixe sur le tibia (au-dessus de la tubérosité antérieure), formant ainsi le plan antérieur des tendons de la patte d’oie.

Un autre muscle, situé cette fois à la partie supéro-externe de la cuisse est également visible extérieurement et ajoute du galbe à cette partie de la cuisse. Ce petit muscle longe le bord antérieur du moyen fessier, c’est le tenseur du fascia lata.

Articles pour les curieux(euse)