Complément alimentaire santé

La rhodiola rosea pour la musculation

rhodiola rosea

La "Rhodiola Rosea" est complément alimentaire très ancien qui est de plus en plus utilisé par les fabriquants de compléments dans les produits pour la musculation. D'où vient la rhodiola rosea ? Quelles sont ces vertus ?

Origine de la rhodiola rosea

L'usage médicinal de cette plante remonte à la Grèce antique pour améliorer les performances sportives, les fonctions cognitives, immunitaires et sexuelles. Utilisée également en médecine traditionnelle chinoise et scandinaves, la rhodiola rosea est réputée pour être une plante adaptogène efficace comme le ginkgo biloba. C'est une vedette de la phytothérapie qui est aussi considérée comme le médicament du 21e siècle par les naturopathes.

Effets de la rhodiola rosea

En régulant la production de la sérotonine et de dopamine, cette plante également appelé orpin rose renforce la résistance du corps contre toutes sortes de stress chimiques, biologiques et physiques : pratique sportive intensive, anxiété, pollution, mauvaises habitudes de sommeil et de tensions émotionnelles. Quelle qu'en soit la source, le stress produit le même résultat, à savoir un dérèglement des mécanismes physiologiques fondamentaux de notre organisme.

Ce sont les systèmes immunitaire et endocrinien qui sont les plus exposés aux effets du stress. Lorsque le système immunitaire est compromis par le stress, on devient sujet aux rhumes et aux infections. Aidant le corps à mieux affronter les agents stressants, la rhodiola rosea permet de repousser les infections et de continuer à prendre du muscle.

La rhodiola rosea pour la musculation

Quand les différentes formes de stress agressent le système endocrinien, l'effet de la plupart des hormones anabolisantes : testostérone, GH (hormone de croissance), IGF-1 et hormones thyroïdiennes s'affaiblit. Étant donné que ces facteurs sont essentiels pour l'hypertrophie, celle-ci diminue également.

Pire encore, en période de stress, le taux de cortisol s'élève considérablement, inhibant du coup l'action de la testostérone sur les fibres musculaires et déclenche la dégradation du tissu maigre. Toutefois, la prise d'un adaptogène, comme rhodiola rosea préserve les hormones anabolisantes et inhibe l'élévation de cortisol. À terme, cela se traduit par une augmentation de la prise de volume musculaire et de la force.

La rhodiola rosea agit, entre autres, en accroissant la quantité d'ATP et de créatine dans les cellules, ce qui a pour effet d'améliorer non seulement l'endurance musculaire, mais aussi la force.

Dose recommandée : 100 mg à 300 mg/jour. À prendre en 2 ou 3 doses.

Lectures recommandées
La rhodiola rosea contre le cancer
Le dossier compléments alimentaires santé