Physiologie Musculaire

Les morphologies selon Sheldon

Les morphologies et la musculation

Si vous faites sans cesse attention à ce que vous mangez et que cela ne vous empêche pas de prendre du poids ou si à l'inverse vous mangez constamment sans prendre un gramme, ce n'est sans doute pas par hasard. Les recherches scientifiques continuent à nous montrer que notre morphologie est fondée sur notre patrimoine génétique.

Types morphologiques

On parle plutôt de prédisposition génétique pour telle ou telle morphologie et non pas "d'une fatalité". Avec un entraînement et une alimentation adaptée, vous pourrez tous avoir un corps d'athlète. Pour présenter les différentes morphologies, nous utiliserons le classement de Sheldon qui est le plus connu pour le corps humain. Les trois principaux types morphologiques sont donc le mésomorphe (celui qui est le plus musclé), l'ectomorphe (c'est le plus mince des 3) et l'endomorphe (celui qui a le corps le plus gras). On rencontre très rarement ces trois morphologies sous une forme absolue, mais plutôt des combinaisons variées. Voici les caractéristiques de ces 3 différentes morphologies.

Mésomorphe

Le type mésomorphe est de nature énergétique, ils ont un grand développement de la musculature et du système circulatoire. C'est le type morphologique traditionnel du guerrier ou de l'athlète. Avec son physique naturellement musclé et son ossature plus épaisse, cela lui permet de gagner rapidement une carrure imposante et une grande force physique.

Entraînement et nutrition : le mésomorphe peut encaisser un gros volume d'entraînement pour prendre du muscle, mais même en s'entraînant peu il arrivera à se muscler. Une alimentation équilibrée sans trop d'écarts est recommandée pour limiter la masse adipeuse.

Ectomorphe

L'ectomorphe a un grand développement du système nerveux et du cerveau. C'est celui qui est le plus désavantagé pour la prise de volume musculaire. Il a naturellement un métabolisme très rapide et dépense beaucoup d'énergie même au repos. Les personnes ayant cette morphologie peuvent manger beaucoup sans prendre de poids ou très peu. Ils ont par ailleurs une faible masse musculaire et une ossature fine voir très fine : ils ont un corps plus fragile. Les ectomorphes qui pratiquent la musculation ont généralement un corps très esthétique avec des muscles bien dessinés.

Entraînement et nutrition : C'est un poids léger plutôt bien adapté aux sports d'endurance. Ils devront préférer des entraînements courts et explosifs associés à une alimentation hypercalorique ( plus de sucres complexes et de lipides) pour développer leurs muscles.

Endomorphe

Les endomorphes ont un grand développement du système digestif, en particulier l’estomac. Ils ont des corps gras et charnus à l'inverse de l'ectomorphe. Leurs métabolismes sont beaucoup moins rapides, ils ont une grande facilité à prendre de la masse grasse, même en mangeant raisonnablement ou très peu. Leurs physiques peuvent être "gâchés" par une couche de gras trop importante. Ils devront toujours faire attention à ce qu'ils mangent.

Entraînement et nutrition : ils doivent préférer les séries longues avec un gros volume d'entraînement pour augmenter leurs dépenses caloriques. Il est préférable qu'ils fassent des séances de cardio training pour prévenir d'éventuel problème cardio-vasculaire. Les endomorphes doivent surveiller leurs alimentations pour ne pas prendre de gras ou un minimum (moins de lipides et de glucides, mais plus de protéines).

Comme nous l'avons écrit au début de l'article, ces 3 grands types de morphologies sont généralement combinées entre elles. On peut donc être "Méso-Endo" , "Méso-Ecto" ou "Ecto-Endo". Un mélange endomorphe et mésomorphe peut donc aboutir à une énorme force physique !