Optimiser l'entraînement

Les bienfaits du stretching

Les bienfaits du stretching

Les étirements, voilà un des sujets les moins passionnants pour un pratiquant de la musculation. En effet, le stretching n'a rien de sexy et nous n'allons pas vous faire croire que cela vous fera gagner 5 cm de tour de bras en quelques séances. Pourtant si vous continuez à lire cet article, vous serez surpris d'apprendre que cette pratique peut vraiment s'avérer payante pour optimiser la prise de masse musculaire.

Étirements et musculation

La souplesse correspond au degré de flexibilité des articulations, des fibres musculaires et des tissus conjonctifs. C'est précisément cette qualité qui permet une plus grande amplitude de mouvement au niveau articulaire. Cela dit, que ce passe-t-il quand les muscles et les articulations s'en-raidissent, ce qui peut arriver lorsque l'on s'entraine lourd et que l'on ne prend pas le temps de faire des assouplissements ? Par exemple, si vous faites des squats, un manque de souplesse générale peut vous obliger de décoller les talons du sol, limitant votre capacité à descendre jusqu'à ce que vos cuisses soient parallèles au sol. Cela vous amène à arrondir votre dos et peut conduire à une blessure musculaire ! Si vous ne parvenez pas à travailler en pleine amplitude, pensez-vous que vous pouvez réellement tirer tout le bénéfice de vos exercices ? Bien sûr que non !

Amplitude de mouvement

Les exercices d'étirements sont importants pour les pratiquants de la musculation, car ils garantissent une amplitude complète du mouvement, qui entraîne un développement musculaire plus important. Essayez donc de vous étirer le plus possible pour optimiser la prise de masse musculaire sur toute la longueur de vos muscles. La meilleure façon d'améliorer et de maintenir la souplesse est de la travailler régulièrement. Vous pouvez faire des étirements légers avant votre séance de musculation (après l'échauffement) mais il vaut mieux s'étirer complètement à la fin de votre séance. Quand l'entraînement est terminé, les muscles sont très chauds et le risque de blessure est minime. Pour travailler avec la plus grande amplitude et ainsi maximiser le développement musculaire, de nombreux bodybuilders s'étirent au cours de l'entraînement pendant les périodes de repos entre les séries.

Comment réaliser vos étirements ?

  • Avant de vous étirer, échauffer-vous toujours 5 à 10 minutes pour être sûr que les muscles et les tissus conjonctifs soit plus souples.
  • Effectuez chaque mouvement d'assouplissement lentement, de façon contrôlée et sans rebond pour éviter d'endommager les tissus conjonctifs.
  • Maintenez la position d'étirement pendant au moins 10 secondes
  • Expirez pendant la phase d'étirement, ne bloquez pas votre respiration. Inspirer lors de la phase de retour.
  • Si vous n'avez jamais fait d'étirement auparavant, vous n'arriverez peut-être pas à réaliser un étirement complet. Au fil du temps, vous gagnerez de l'amplitude. Essayez de travailler votre souplesse au moins trois fois par semaine, après un échauffement suffisant ou une séance de musculation.